Un jour, le 03 janvier exactement le hasard a voulu que j'aille parcourir le site E BAY à la recherche d'une cage à perroquets pour y mettre mon couple de grands alexandres dont le bec avait eu raison du treillis de sécurité de la toiture de notre volière.

C'est ainsi que je tombai sur une annonce particulière signalant la vente d'une cage ainsi que tout autre matériel tel que cage de transport, sac de transport, deux perchoirs de salon, une masse de jouets ainsi que....une petite femelle gris du Gabon âgée de 5 ans et répondant au doux nom de Nenette et tout ça pour un prix dérisoire.  Voyant cette annonce ma première réaction fut de me dire que j'étais face à une de ces arnaques que l'on rencontre de plus en plus souvent sur ces sites.  Il y avait un numéro de téléphone mais je n'appelai pas les personnes immédiatement tellement convaincue qu'une vente pareille n'était pas possible.  Cette annonce me resta en tête durant deux jours puis n'y tenant plus je décidai de téléphoner afin de demander des renseignements sur cet oiseau et surtout afin d'organiser une rencontre avec lui.  Nous avons échangé ainsi au téléphone durant une bonne vingtaine de minutes et mon impression fut que ce monsieur m'avait l'air d'être quelqu'un de très correct.  Rendez-vous fut donc pris pour le samedi, soit deux jours plus tard et c'est ainsi que je fis la connaissance de Nenette.

Dès mon arrivée le propriétaire de Nenette me conduisit dans "LA" pièce de Nenette où se trouvait sa grande cage remplie de jouets;  A côté de celle-ci se trouvait un montage en bois sur lequel Nenette aimait se poser.  Un perchoir de salon s'y trouvait également.

Nenette avait un beau plumage à l'exception du ventre qui présentait des zones de piquage.  Nenette avait en effet vécu durant 3 ans avec un petit mâle avec qui elle s'entendait très bien.  Malheureusement ce petit profitant d'une distraction humaine s'envola et ne fut jamais retrouvé.  C'est à partir de ce moment que Nenette se piqua malgré les relations privilégiées qu'elle entretenait avec ses propriétaires.


Nenette_4


Il parla doucement à Nenette et à la manière dont réagit l'oiseau je pus me rendre compte que la relation était très bonne entr'eux.  Je m'approchai à mon tour en lui parlant, tout doucement et Nenette tout d'abord méfiante vint alors se poser sur mon épaule à ma grande stupéfaction.  Le propriétaire me dit alors que j'étais la première personne avec qui Nenette réagissait de la sorte.  Il semblait un peu soulagé mais je vis à son air qu'il y avait beaucoup de tristesse à devoir s'en séparer.  Le motif en était qu'une prochaine naissance était prévue pour le mois de mai ce qui l'obligeait à libérer la pièce qui serait la chambre du bébé.

Pendant que le monsieur rassemblait tout le matériel dont la moitié se trouvait au garage, j'en profitait pour faire le premier jeu du "toc toc" au carreau; je frappai contre la vitre et aussitôt Nenette m'imita avec son bec puis me lança fièrement un "waow" comme pour dire "tu vis moi aussi je sais le faire"

Pour le trajet Nenette fut introduite dans une cage de transport elle-même glissée dans une boîte en carton qui la plongerait dans l'obscurité afin de limiter le stress.  Le trajet se déroula sans encombre et à peine arrivée je libérai Nenette qui aussitôt monta sur mon épaule.

Nenette était très craintive et principalement de la main.  Le visage ne posait par contre aucun problème et dès qu'elle voyait ma bouche elle approchait son petit bec et venait le frotter contre mon nez.  Elle était très attendrissante et dès le départ je sentis qu'une complicité allait rapidement s'établir entr'elle et moi.


Nenette_3


Le plus difficile fût donc de la faire monter sur mon bras, les doigts étant visibles aussi je rentrais ma main dans la manche de mon pull et aussitôt Nenette montait.  Ce petit manège dura ainsi plusieurs jours puis vint un moment où Nenette prit un premier envol du dessus de sa volière et se retrouva sur le dossier du divan, dans un endroit tout à fait inconnu et face à la fenêtre d'où elle put apercevoir des gens en mouvement ce qui pour elle ne devait pas être très rassurant.  Je lui présentai alors mon doigt qu'elle accepta aussitôt.  Ce fut le premier pas d'accompli.  Dès qu'elle fut dessus je la félicitai largement puis la remis sur sa volière.

La phase suivante fut de lui faire accepter ma main et pour celà j'utilisai le raisin, qui semblait être un fruit adoré d'elle.  Au début je plaçai le fruit dans la paume de ma main et dès qu'elle le prenait je la félicitait.  Ce fut ensuite un raisin tenu entre mes doigts; au début elle le prenait tellement rapidement qu'il tombait à terre.  Je lui disais alors le mot magique "doucement" tout en lui retendant le fruit qu'elle prenait alors beaucoup plus délicatement.  C'est de cette manière qu'assez rapidement elle comprit que ma main n'était pas une ennemie et qu'elle ne devait rien craindre d'elle.


Nenette_2


Par après Nenette devint de moins en moins hésitante et méfiante vis à vis de ma main.  Elle montait de plus en plus rapidement et avec de moins en moins d'hésitation.  Ce pas étant franchi il me restait à lui faire accepter les caresses de cette main dont elle se méfiait tant au début.  Et c'est doucement que plusieurs fois par jour je tentai de la toucher;  Je fus bien aidée par mes autres perroquets qui eux étaient déjà tout en confiance.  Voyant qu'il n'y avait pas de danger Nenette accepta tout d'abord le contact sur son bec, puis petit à petit je remontai vers sa tête pour en arriver au bout de trois jours à ce qu'elle accepte les papouilles que je lui faisait dans le cou allant même jusqu'à baisser sa tête pour finir par s'endormir sous l'effet bénéfique ressenti.


Nenette_5


Ce 18 janvier, Nenette pour la première fois découvre d'autres pièces que le salon dans lequel se trouve sa volière.  Tout à fait à l'aise elle regarde, observe, scrute en lachant de temps en temps un "waow" peut-être d'admiration.  Elle a pu ainsi faire connaissance de coco mon petit mâle de perruche à moustaches, Myrtille sa femelle et Perline une petite calopsitte.  Après quoi ce fut une belle partie de jeu sur le lit où elle put pour la première fois se trouver face à face avec Enza notre petite cavalier king Charles.  Ce fut une véritable partie de plaisir à laquelle chacun participa à sa manièère, Enza en sautillant de droite à gauche s'approchant puis s'éloignant de Nenette qui elle tendait la tête pour faire un bisou délicat à la petite chienne qui ne lui faisait pas plus confiance s'attendant à se voir percer les babines à n'importe quel moment; et moi qui arbitrait et rappelait quand nécessaire la signification du mot "doucement" très bien compris par chacun.

Le 12 janvier Nenette fut resexée par endoscopie ce qui permit de découvrir un joli ovaire rempli d'ovules signifiant que la petite était mûre pour la reproduction.  Elle fut également testée afin de s'assurer qu'elle n'était atteinte ni de la pdd ni de la pbfd.  Nenette fut très sage durant tout le trajet nous menant dans les Flandres chez le vétérinaire aviaire.  Pour ce trajet je l'avais installée dans une cage de transport avec Paquito mon nouveau petit mâle élevé à la main par mes soins.

Au terme de cette consultation et vu les résultas observés aux différentes endoscopies de mes perrquets, il s'avéra préférable de coupler Nenette, 5 ans avec Coco, petit mâle de 5 ans également.  Paquito 6 mois sera quant à lui couplé avec Chipie l'autre petite femelle âgée de 3 ans qui elle ne présente encore aucune maturation ovarienne.

A mon retour j'effectuai donc le transfert qui se passa vraiment impeccablement bien pour les 4 perroquets.

J'espère obtenir un jour de jolis petits oisillons gris de ces deux couples formidables