Mes becs crochus, mon élevage, ma passion

04 avril 2014

galerie photos

Pour le plaisir des yeux, les plus belles photos de mes oiseaux.

Lara 2

traité 1

traité 2

traité 3

traité 4

traité 5

conure à tête bleue

conure de Nayer et calo

conure molinéa cinamon

conure verte

Lara 1

Posté par sultane2911 à 05:22 - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


01 avril 2014

NAISSANCE ET DEVELOPPEMENT D'UN PETIT CANARI GLOSTER CONSOR

Cette année a connu une nouveauté pour moi en matière d'élevage.

En effet, mon mari étant attiré plus vers les becs droits que les becs crochus il avait jeté son dévolu sur les petits canaris.  Moi de mon côté, aimant aussi ces petits oiseaux je fis l'acquisition d'un petit mâle gloster consor.  Ce petit était au départ en couple avec une petite femelle gloster corona qui nous quitta malheureusement prématurément.  De passage sur une bourse, le hasard me mit sur le chemin d'une petite femelle gloster consor que je décidai d'acquérir afin de donner une petite compagne à mon petit mâle.  C'est donc ainsi que je vis mon premier couple de canaris constitué.

De par les lectures de différents sites j'avais appris qu'il ne fallait jamais accoupler deux sujets gloster corona car celà risquait d'entrainer la naissance de sujet laitaux.  Par contre deux sujets gloster consor pouvaient très bien être mis en couple, de même qu'un gloster consor et un corona. 

Les deux petits furent directement attachés l'un à l'autre; le petit mâle chantait comme jamais il ne l'avait fait.

A la fin de décembre 2013, les deux tourtereaux étant particulièrement actifs je décidai de leur mettre un nid avec du coton blanc à leur disposition.  A ma grande surprise ils se mirent tous les deux au travail, amenant le précieux et confortable matériaux dans le nid qui fut complètement aménagé sur deux heures de temps...plus un seul morceau de charpille ne resta dans le fond de la cage.

Aussitôt la petite femelle s'installa dans le nid; le petit mâle lui portait la bequée et veillait sur elle de manière particulièrement touchante.  Au bout de 5 jours elle pondit son premier oeuf, suivi d'un second deux jours plus tard; au bout d'une semaine quatres oeufs avaient été pondus et étaient couvés par la petite maman; régulièrement elle tournait délicatement ses oeufs afin que les embryons puissent se développer harmonieusement sans subir une pression sur le même côté ce qui aurait inévitablement entraîné un écrasement et la mort dans l'oeuf.

Un premier petit nacquit 18 jours plus tard, suivi le lendemain d'un second, puis deux jours plus tard d'un troisième puis enfin d'un quatrième.  Quatre naissances sur quatres oeufs pondus et ce lors de leur première reproduction...un exploi des parents dont je n'étais pas peu fière. 

Je pris beaucoup de plaisir à suivre le développement de mes premiers oisillons canaris que je ne pus malheureusement pas immortaliser, mon appareil photo numérique me faisant défaut.  Les premiers clichés ne purent être réalisés que deux mois plus tard mes enfants m'ayant offert mon cadeau de fête des mères avant l'heure...un tout grand merci à eux grâce à qui je pus m'adonner à ma passion seconde pour la photographie et le traitement d'images.

1

1

1

1

1

6 semaine après la naissance des petits, ce qui nous reporte plus ou moins vers le début mars, la maman commença à nettoyer le nid enlevant les souillures des petits et remettant les morceaux de coton correctement dans le nid qui prit un air de renouveau.  A ce moment les petits retournaient régulièrement dans le nid, bien qu'ils se nourrissent eux-même.  Ils réclamaient encore leurs parents si bien que je laissai le nid en place. Il faut dire que n'ayant aucune expérience j'ignorais tout à fait comment les oiseaux allaient évoluer. 

Vers le 12 mars la petite femelle, régulièrement au nid entama une seconde reproduction et pondit 4 oeufs qui comme les premiers furent très bien couvés.  Entretemps mon mari m'avait construit une petite volière qui me permettrait de séparer les petits des parents mettant ainsi les oeufs à l'abri de tout accident. 

Le 01 avril un petit vit le jour.  Un petit duvet tout blanc ne pesant rien mais bourré d'énergie.  Cette fois il me sera possible de vous faire suivre l'évolution.  Lorsque je découvris ce petit je remarquai qu'un des trois oeufs restant avait malheureusement été cassé; il était fécondé mais hélas le petit était mort en cours de développement.

redimentionné 01 03 14 (2)

redimentionné 01 03 14 (3)

04/04/14 - le petit a quatre jour et déjà bien grandi.  Les parents nourrissent très bien.

 

traité 6 canari

 

traité 7 canaris

Le 07/04/14 - le petit a 7 jours; les plumes commencent à apparaître sur la queue et les ailes.  Le reste du corps est toujours couvert de duvet qui va progressivement disparaître.  Les petits yeux sont encore fermés.  Le jabot du petit est rempli à moitié, signe qu'il est très bien nourri par ses deux parents.

 

 

canaris 07 04 14

 

canaris 07 04 14

Le 15/04/14 : le petit est âgé de 15 jours; le duvet a laissé la place à de belle petites plumes complètement formées; seule la tête en présente encore quelques traces.  Il a également grandit pour devenir maintenant un beau canari.  Il dort encore beaucoup mais dégage une énergie phénoménale lors du nourrissage.

 

 

canari 15 04 14

18/04/14 : le petit est maintenant âgé de 18 jours.  Durant les trois dernières vingt quatres heures il n'a plus évolué physiquement mais a acquis beaucoup plus de mouvement.  Il se dresse à présent de plus en plus souvent au bord du nid, regardant évoluer ses parents...et puis un peu hésitant franchit le pas de la première sortie du nid, très brève mais à ma grande stupeur très précise.  Il va alors rejoindre sa maman sur le premier perchoir où il y reste une vingtaine de secondes, regardant autour de lui puis, satisfait de sa découverte il s'en retourne au nid qu'il ne quittera plus de la journée.

 

canari 18 04 14

 

canari 18 04 14

 

Le lendemain - 19 jours, il renouvellera l'expérience de manière plus longue, allant d'un perchoir à l'autre avant de découvrir le fond de la cage et la gamelle à graines qui, soit dit en passant ne l'intéresse pas encore. Cette sortie sera un peu plus longue que la veille. 

Ce même jour je dois séparer la maman qui, alors qu'elle vient de connaître deux couvées successives, soit 5 oisillons à nourrir, recommence déjà à retourner au nid tandis que son petit mâle se montre de plus en plus empressé envers elle.  Trois couvées successives seraient  une source d'affaiblissement ayant pour conséquence d'augmenter les risques de rétension d'oeufs, de décalcification voire même de mort par épuisement.  Le petit ayant encore besoin du nid à ce stade de son développement, je suis obligée d'opter pour cette méthode.  Je la place dans une cage disposée à côté de celle de son petit et du papa de manière à ce qu'elle puisse rester en contact et même nourrir son jeune à travers ses barreaux. Le papa qui a toujours assisté la maman dans la prise en charge des besoins de l'oisillon  prendra le relais pour terminer le nourrissage et l'éducation de celui-ci l'amenant ainsi de manière harmonieuse vers son autonomie.

 

 

 

Posté par sultane2911 à 21:59 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

11 janvier 2013

Mes touis catherines

Depuis quelques années j'ai découvert les petits touis catherines, aussi appelés perruches catherines.

Ces petites perruches ont un caractère beaucoup plus doux que les touis céleste, non pas vis à vis de l'humain mais entr'eux.

DEVELOPPEMENT D'UNE PETITE PERRUCHE CATHERINE.

Les images que je peux vous présenter sont celles d'oisillons âgés de 15 jours

Perruchon de mutation verte âgé de 15 jours - photo du 09/01/13

09_01_13__3_         

Perruchon de mutation lutino âgé de 17 jours - photo du 09/01/13

  09_01_13__4_

Perruchons verte et lutino se reposant sur leur petit doudou - photo du 09/01/13

09_01_13__8_


LE 10/01/13 - perruchon vert âgé de 16 jours - perruchon lutino âgé de 18 jours

Les perruchons prennent 4 repas de 6 ml

 

 10_01_13__8_    

     10_01_13__29_    

   10_01_13__30_

10_01_13__37_

10_01_13__9_

LE 11/01/13 oisillons âgés de 17 et 19 jours

11

11

LE 12 JANVIER : arrivée d'un petit nouveau de mutation cobalt ailes grises, âgé de 15 jours.  Parmi la couvée il était celui qui avait le duvet beaucoup plus clair que les autres.  Ni l'éleveur ni moi ne connaissons la signification de ce signe que nous découvrirons au fur et à mesure du développement.

En attendant voici celui que j'ai choisi, de profil et de dos

12

12

Avec les autres âgés de 20 jours et 18 jours

12

LE 14/01/13 la famille presque complète...Un petit quatrième est prévu d'ici peu, lorsqu'il sera en âge et  qui sera de mutation mauve ou bleue

14_01_12

LE 15/01/13

petite lutino et petite verte âgées respectivement de 23 et 21 jours - vue de dos

15_01_13

les trois vus de face, photo prise juste après leur repas...ils sont nettement moins nerveux...

Sans_titre_2

petit montage des trois

Sans_titre_4

et petite cobalt ailes grises âgée de 18 jours

15

LE 17/01/13 - la famille des trois dont les deux aînés de 25 et 23 jours commencent à s'intéresser au milet

17

leur tête à chacun...très jolis et très sereins; en observant bien les photos on se rend compte que les plumes grandissent du bas du corps vers la tête

petite lutino - plumes jaunes et yeux rouges - n'a plus de duvet sur la tête mais des plumettes qui vont s'épaissir avec l'âge

17

petite verte présentant une légère zone de duvet sur le dessus de la tête

17

et petite cobalt ailes grises dont la zone de duvet est la plus importante et duvet plus grand.

17

La petite dernière est arrivée hier, âgée de 18 jours et qui sera de mutation bleue ou mauve. 

Elle a très bien accepté la seringue et prend bien la pâtée; elle est aussi très énergique...bref un amour

20

20

 Nous sommes le 26.01.13 et les petites ont respectivement

petite lutino : 34 jours

26

petite verte : 32 jours

26

petite cobalt ailes grises : 29 jours

26

petite dernière : peut être mauve : 24 jours

26

Elles sont maintenant installées toutes les quatres dans leur première cage où elle grimpent maintenant aux barreaux.

26

La petite lutino et la petite verte ont pris leur premier envol, encore très bref mais s'améliorant de jours en jours.

Les quatres mangent du milet ainsi que le mélange de graines et de pâtée aux fruits que je leur donne; Elles sont maintenant à deux repas par jour à l'exception de la petite dernière qui elle est toujours à trois repas vu son jeune âge.

A cette période commence la vraie manipulation faite de beaucoup de jeux et de mises en présence des différents éléments du milieu tel qu'un chien, d'autres humains que moi...

quelques belles photos

26

26

 26

26

26

26

 

PHOTOS DE MES CATHERINES ADULTES


mutation turquoise                                              mutation turquoise

                                                                             ailes grises simple facteur

100_0872 ADULTE_12

mutation mauve                                                             mutation cobalt

 ADULTE_3 ADULTE_9

                                                    mutation ailes grises                                                      

100_2818

mutation cobalt (à l'avant plan)

ADULTE_13

mutation mauve (catherine de gauche)

et mutation cremino (catherine de droite)

 ADULTE_10

mutation vert foncé (catherine de droite)

mutation vert ailes grises double facteur (catherine de gauche)

ADULTE_4

                                                           mutation lutino                                                         

ADULTE_5  

de gauche à droite : mutation lutino, mauve et turquoise 

ADULTE_6

mutation mauve

ADULTE_8 ADULTE_15

mutation turquoise

ADULTE_14 ADULTE_7

mutation cremino (gauche) et mauve (droite)

ADULTE_11

Posté par sultane2911 à 00:26 - Commentaires [41] - Permalien [#]
Tags : ,

22 septembre 2012

youyou du Sénégal

Comme pour d'autres de mes oiseaux le Youyou du Sénégal ne faisait pas partie des oiseaux que je rêvais de posséder.  Je les trouvais beaux mais leur réputation d'oiseau exclusif et un brin caractériel ne m'attirait pas plus que ça.

Il ne faut jamais dire "Fontaine je ne boirai pas de ton eau".  Cette phrase que me répétait si souvent maman se révéla une fois de plus exacte; en effet, alors que je n'y avais jamais pensé auparavant, l'idée d'élever à la main et d'apprivoiser des petits youyous me traversa l'esprit.  A partir de ce moment, je me mis à regarder les annonces de revente de couples de youyous et c'est ainsi que je fis la connaissance de Daniel, un éleveur qui possédait un couple de youyous qu'il souhaitait revendre pour se consacrer à d'autres espèces d'oiseaux.  Je lui repris donc son couple que j'installai dans mon abri de jardin. 

C'était des oiseaux très sauvages et très craintifs aussi mis à part pour les nourrir et abreuver je ne m'en occupais pas.

Je leur avais mis un nid dans lequel je les retrouvais tout le temps ne les voyant même jamais en sortir. 

1

Si je n'avais pas vu les écorces de graines autour de leur amangeoire j'aurais pu penser qu'ils ne se nourrissaient même pas. La femelle était toujours dans le fond du nid, prostrée, ne bougeant même pas lorsque je tentais de l'extirper du nid.  On aurait dit que cet oiseau était scotché à cet abri.  Le mâle quant à lui restait continuellement auprès d'elle.

Un jour je décidai de les changer de cage;  Je les installai dans une belle grande volière extérieure ce qui leur offrait nettement plus d'espace.  J'y avais placé de belles branches de saule tortueux si bien qu'ils avaient de quoi se dépenser de manière très agréable;  volontairement je n'avais pas disposé de nid.  Le couple pu y évoluer durant approximativement quinze jours après quoi, malheureusement j'en retrouvai un des deux mort dans le fond de la cage.  J'ignore ce qui a pu se passer et encore aujourd'hui je me pose la question de savoir si ce changement en est la cause ou si il s'agit d'autre chose.  Je n'aurai malheureusement jamais la réponse.

Je fus donc à dater de ce jour amenée à trouver une autre compagne à mon mâle et donc je retournai à mes annonces de revente d'oiseaux. Cette recherche dura assez longtemps car les annonces que je voyais ne me convenaient pas, soit par un prix trop élevé ou parceque l'aspect de l'oiseau ne me convenait pas.  La raison qui me retint surtout était que je ne connaissais pas le sexe de mon oiseau restant et donc je ne souhaitais pas acheter un oiseau de mauvais sexe.  Je décidai donc de remettre ce petit en volière collective, le temps que je le fasse sexer de manière à ne pas effectuer un achat inconsidéré.

quelques mois plus tard, le hasard...et oui c'est vraiment le hasard me permit de lire une annonce qui venait d'être placée à peine quelques minutes plus tôt.  Je ne sais pas encore aujourd'hui pourquoi j'ai répondu alors que j'avais pris la décision de ne pas prendre de youyou à ce moment.  Je contactai donc l'auteur de l'annonce et je découvris avec stupéfaction que cette personne était une dame à qui j'avais acheté mon couple de grands alexandres.  Bien qu'elle m'aie envoyé une réponse négative via l'annonce, je décidai de lui téléphoner et je pus discuter plus longuement avec elle.  Etant connue de cette personne, elle revint immédiatement sur sa décision, sachant que le petit youyou serait bien à la maison.  C'est donc ainsi que je me rendis  à Mons afin de voir si le courant passerait entre Bijou et moi. 

Bijour était dans une belle grande cage qu'il partageait avec un petit penant.  L'entente semblait parfaite à tel point que Bijou ne voulait pas sortir de son abri, un peu comme si il sentait que quelque chose se préparait.  Finalement au bout d'un moment assez long et usant de perspicacité, la dame réussit à le faire sortir mais, apeuré le petit alla se cogner contre le vitrage.  Je le récupérai aussitôt en lui parlant doucement afin de le rassurer et je me mis à le carresser.  Petit à petit il se calma . C'était un youyou très gentil qui ne mordait pas et ne cherchait même pas à le faire alors qu'il n'était pas rassuré lui-même aussi je décidai que vu son comportement c'est à la maison qu'il viendrait.  C'est donc ainsi que deux heures plus tard Bijou faisait son entrée par la grande porte.

Je le mis pour commencer dans mon bureau, dans une cage que je lui destinais le temps qu'il s'adapte à son changement de maison et qu'il se sente mieux à son aise.  Durant la journée, lorsque j'étais à la maison je le laissais en liberté et c'est donc à son aise qu'il put découvrir les premiers contacts avec deux petites calopsittes, une tribus de jeunes touis célestes que je nourrissais à la main mais qui étaient presque sevrés, un couple de petits touis aymaras et une petite catherine handicapée que j'avais recueillie sans oublier Aby, petite femelle kakariki dont je vous renvoi au chapitre sur ses particularités.

Bijou s'acclimata très bien;  lorsqu'il fut bien habitué à moi il était fréquent que je le prenne sur l'épaule et que je l'emmène passer une petite soirée devant la télévision, activité qu'il sembla vite affectionner. 

L'étape suivante fut les premiers contacts avec mes gris du Gabon avec qui tout se passa extraordinairement bien rapidement à tel point que je décidai de transférer Bijou dans leur volière.  Chacun y trouva sa petite place en parfaite harmonie si bien que je décidai de manière définitive qu'il n'irait dans aucun autre endroit.  Sa voliière est située dans la véranda que nous venons d'aménager, dans un endroit bien clair, bien aéré et surtout à proximité de moi en quasi permanence.

Bijou depuis a fait de nombreux progrés et montre de manière certaine qu'il a établi une confiance et une grande complicité envers moi.

Le moment que j'apprécie le plus est celui où je rentre dans la pièce le matin.  Bijou où qu'il soit dans la volière débarque à toute vitesse contre la porte de sa volière en disant un "bijou bijou" trè enthousiaste accompagné du buit des bisous qu'il m'envoie.  Tout trémoussant il n'attend que mon geste d'ouvrir la cage et là, en moins de tems qu'il faut pour le dire, il vient se poser sur mon épaule où il y resterait des heures si je le laissais.  Quelque soit mon activité dans la maison Bijou m'accompagne partout, toujours dans cette même position de proximité et lorsqu'est venu le moment de retourner en cage, petit filou le sent et va dès lors se placer dans mon dos, au plus bas qu'il sait espérant que à cette distance je n'arriverai pas à l'attrapper.

Bijou est on peut le dire un amour de youyou exceptionnel dans la mesure où jamais il ne mord;  au plus, lorsqu'il veut marquer son mécontentement ouvre-t-il le bec en émettant des grognements mais sans jamais resserer son étreinte de manière à faire mal. 

Je suis vraiment très contente d'avoir une fois de plus cédé en l'acceptant à la maison.

Bijou à ses débuts chez nous: juste sortir de la cage mais sans oser s'aventurer vers nous

bij_1

quelques temps plus tard, sur le lit de maman

BIJ_4

Partage de la gamelle avec Enza

BIJ_2

 Inspecteur des travaux finis ou quand Bijou regarde maman faire la vaisselle

BIJ5

 

 

Posté par sultane2911 à 04:46 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

19 août 2012

mes conures jendaya

Un jour, je m'étais rendue chez un éleveur devenu ami par le partage d'une même passion. Tout en parlant il m'avait montré ses oiseaux dont un couple de magnifiques jendaya, espèce de conures dont j'ai toujours aimé la couleur.  Peu de temps après il m'informa que son couple était au nid et qu'il avait des oeufs.  Je lui réservai donc un oisillon dont je pus suivre l'évolution par nos contacts réguliers.  Il eut trois jeunes qu'il laissa au nid durant trois semaines après lesquelles il débuta le nourrissage à la main.  Quelques jours plus tard je me rendis chez lui pour chercher ma petite conure.  Je choisis l'ainée, non pas parce qu'elle était la plus âgée mais parce que c'est celle qui semblait la moins craintive de me découvrir, moi un nouvel humain.  C'est donc ainsi que Chivas fit sa glorieuse entrée chez moi le 04 août 2012.  Elle était déjà complètement plumée mis à part un duvet qui subsistait au niveau du dos et au dessus de la tête.

04_08_12__4_

04_08_12__16_

Elle recevait 4 repas par jour d'une quantité de 13 ml correspondant à un dizième de son poids.  Elle s'adapta très facilement au changement de parent nourricier dont chacun, bien que tenus à la même méthode et aux même règles a sa manière de nourrir. Chivas s'affranchit également très facilement;  il faut dire qu'après chaque repas elle avait droit à un bon moment de calins et de manipulations, seuls moyens de bien apprivoiser et imprégner un jeune oiseau.

Un des jeux que je faisais était de la mettre sur le dos tout en la caressant de manière à ce qu'elle s'habitue progressivement à cette position intéressante pour la manipuler lors de consultations vétérinaires ou pour limer ses griffes par exemple.  Elle s'habitua d'ailleurs très vite à cette position qui il faut le souligner est l'attitude de soumission finale face à un prédateur lui signifiant ainsi que l'oiseau est prêt à mourir.

04_08_12__6_

10_08_12__48_

 

Shivas évoluait très bien et une semaine plus tard je passais à trois repas de 15 ml.  Elle commençais déjà à vouloir mordiller si bien que je lui présentai le milet qu'elle découvrit très rapidement.

En consultant les annonces de vente d'oiseaux, j'eux l'aubaine d'en trouver une proposant un oisillon âgés de 4 semaines à continuer à nourrir.  Bien que n'approuvant pas ce genre de vente car elle constitue une tentation pour des acheteurs n'ayant aucune expérience en matière de nourrissage, je contactai directement l'éleveur que je connaissais d'ailleurs pour lui avoir acheté des oiseaux antérieurement. 

C'est donc ainsi que j'eus la chance de ramener à la maison un second oisillon âgé du même âge que Shivas. Je l'appelai Poutchka, soit dit en passant, nom donné sans connaître le sexe de l'oiseau puisque trop jeune que pour être sexé.  Le contact passa très bien directement entre les deux oiseaux qui, bien que faisant partie de la même espèce présentaient quelques différences dans le plumage me laissant espérer que j'avais un couple. En effet, alors que Shivas avait des plumettes vertes sur la tête, Poutchka avait le sien jaune uniforme.  De plus, elle présentait autour du bec une zone plus orangée que Shivas.  Le volume de la tête semblait également différent et plus grand chez shivas

Sans_titre_1

Putchka, de par son âge put être au même régime de nourrissage que Chivas.  Le premiers jours bien qu'étant déjà nourrie à la seringue par l'éleveur précédant elle ne pris à peine que 8 ml et je dus donc la nourrir à interval plus rapproché.  Le lendemain elle acceptait déjà plus et le troisième jour elle prenait approximativement la même quantité que Shivas. 

Ils ont rapidement progressé et aujourd'hui - le 19 soit 15 jours après leur arrivée ils en sont à 2 repas - un le matin et un le soir - et mangent très bien graines, pâtée aux fruits et des pommes.  C'est aussi un vrai plaisir de les voir évoluer physiquement; leur plumage est encore devenu plus beau.  De plus ils sont tous les deux très pots de colle n'hésitant pas à venir sur mon épaule à la première occasion. 

le 12 août, alors qu'ils ne volaient encore ni l'un ni l'autre j'en avais profité pour prendre de très jolies photos en extérieur.  Le lendemain Chyvas faisait son premier envol.  On peut dire que sur ce coup là j'ai été bien inspirée car il sera désormais impossible de tirer de si beaux clichés en extérieur

10_08_12__52_

16_08_12__2_

16_08_12__11_

16_08_12__13_

16_08_12__20_

 

Posté par sultane2911 à 18:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


17 août 2012

Le baguage : pour ou contre

le baguage est une opération consistant à baguer l'oiseau c'est à dire lui placer une bague au niveau de la première articulation de la patte.

Il y a deux types de bagues : les bagues fermées et les bagues ouvertes.

1. LA BAGUE FERMEE

La bague fermée est une bague circulaire, dont on ne peut modifier le diamètre; elle  est mise en place vers le 14ème jour, lorsque l'oisillon commence à ouvrir ses yeux.  A cet âge les doits très maléables de l'oiseau et ses articulations de petit volume permettent le passage de l'anneau.  Plus tard il sera impossible de placer une bague fermée le volume de la première articulation ne permettant plus le passage de celle-ci.  Une bague fermée ne pourra plus être enlevée, à moins que d'être coupée ce qui la rend inutilisable pour la suite. 

La bague fermée comprend différents éléments disposés horizontalement et verticalement sur l'anneau et qui permettent d'identifier nn seulement  l'oiseau et son âge mais aussi l'éleveur.

Sans_titre_1

  • Le sigle de la fédération à laquelle est inscrite l'éleveur.  Il en existe différentes telles que l'AOB, l'ABAP
  • Le n° de l'éleveur, attribué dès l'inscription de celui-ci à la fédération. 
  • Le diamètre de la bague.  Celui-ci varie en fonction de l'espèce d'oiseau.
  • L'année d'émission de la bague, correspondant  à l'année de naissance de l'oiseau;  Toutefois, certains éleveurs ayant encore des bagues de l'année précédante les utilisent, ce qui ne devrait pas se faire si on veut rester vraiment fiable quant à l'âge réel de l'oiseau.
  • Le n° de l'oiseau.  Une seule bague comportera ce n°.  Cet élément sert surtout à l'éleveur pour différencier ses oiseaux .  Celà nécessite une tenue à jour rigoureuse d'un fichier d'une part pour connaître les parents, évitant ainsi les risques de consanguinité, et d'autre part pour permettre une sélection au niveau mutations.
  • La bague peut être obtenue en version argentée ou en couleur;  Une seule couleur est attribuée par année ce qui permet à l'éleveur de reconnaître un oiseau d'une année X sur un simple coup d'oeil.

Avantages de la bague fermée :

  • Elle permet une bonne identification de l'oiseau, interressante en cas de perte, de vol, d'analyse vétérinaire...
  • Elle permet une identification de l'éleveur.
  • Elle permet de déterminer que l'oiseau est bien né en captivité, ce qui est interressant pour certaines espèces protégées par la convention de Washington dont le trafic par importation est interdit.  L'acquéreur doit alors recevoir un certificat précisant le nom du vendeur ainsi que ses coordonnées, l'identité et les coordonnées de l'acheteur et  le n° de bague de l'oiseau.  Ce document est indispensable lors de voyage de l'oiseau pour des expo, vacances ou autres.  L'absence de ce document peut entraîner, en cas de contrôle, la confiscation de l'oiseau et des amandes assez élevées.
  • Elle permet de connaître l'âge de l'oiseau ce qui est intéressant pour savoir à quel moment l'oiseau peut reproduire ou pour déterminer si l'oiseau est jeune ou vieux.

2. LA BAGUE OUVERTE

Cette bague, comme son nom l'indique est munie de fixations permettant une fois la mise en place de maintenir l'anneau autour de la patte. Ce système de bague est moins fiable que la bague fermée quant aux origines de l'oiseau.  Pouvant être mise à l'oiseau à n'importe quel âge, elle n'a aucune valeur quant à l'origine de celui-ci.  Son intérêt, bien que limité, est plutôt qu'il permet à l'éleveur d'identifier un oiseau de son propre élevage.

Elle peut être obtenue dans différentes couleurs et ne comporte qu'un seul numéro ce qui limite fortement sa fiabilité.

3. RISQUES DU BAGUAGE


Si le baguage fermé présente les avantages susmentionnés, il a aussi malheureusement quelques risques non négligeables.

L'oiseau peut s'accrocher à son grillage ou à une branche et rester pendu ce qui peut aboutir à la mort de l'oiseau par épuisement, par stress ou par problème sanguin.

Si la bague a été mal placée ou est d'un diamètre trop petit elle peut entraîner des dommages à la patte pouvant se nécroser par ishémie.  Ce problème peut se rencontrer plus tard si, suite à une blessure le membre venait à gonfler au point que la bague en devienne trop serrante.

Dans le cas de la bague ouverte l'oiseau peut également se blesser si les liens ne sont pas fixés correctement.

4. COMMENT ¨BAGUER L'OISEAU

Baguer un oiseau n'est pas une chose difficile mais ça demande du doigté et surtout beaucoup de délicatesse, les pattes d'un oisillon étant très fines et fragiles.

Pour avoir facile, vous prenez l'oisillon dans la main et tenez la patte à baguer  entre le pouce et le majeur.  Vous passez alors les trois doigts antérieurs dans la bague puis délicatement et en soutenant la patte vous tirez la bague vers la partie située entre la première et seconde articulation de la patte - voir photo 1 et 2.  Le doigt postérieur étant très maléable à cet âge suivra le mouvement de la bague.

Il est très important de ne pas dépasser la seconde articulation (équivalent de la cuisse chez l'humain) car cette partie en se développant serait rapidement comprimée provoquant une nécrose par ishémie.

photo 1 - shéma de la patte de l'oiseau

200px_Vogelskelett

 

en photo réelle

07_02_12

 

5.  QUE FAIRE EN CAS DE BAGUE TROP SERREE?  La seule chose à faire impérativement est de se rendre le plus rapidement possible chez un vétérinaire qui sera à même de couper la bague en minimisant les risques de blesser la patte.  Pour avoir dû le faire je peux vous garantir que cette opération est très très délicate et même avec les ciseaux spéciaux prévus pour cet usage les risques de blessure voire même de fracture ouverte sont importants si l'opération est mal entreprise.

6  GABARI PAR ESPECE - tableau issu du site de l'ABAP - http://www.abap.be/Bagues/Diametres%20bagues.html

 

Dénomination latine Dénomination française Cites Bagues
Agapornis cana Inséparable à tête grise II/C2 3.5 mm
Agapornis c. ablectanea Inséparable à tête grise II/C2 3.5 mm
Agapornis fischeri Inséparable de Fischer II/C2 4.2mm
Agapornis fischeri Inséparable de Liliane II/C2 4.2mm
Agapornis nigrigenis Inséparable à joues noires II/C2 4.2mm
Agapornis personata Inséparable à tête noir II/C2 4.2mm
Agapornis pullaria Inséparable à tête rouge II/C2 3.8mm
Agapornis p. ugandae Inséparable à tête rouge II/C2 3.8mm
Agapornis roseicollis Inséparable à tête rose II/C2 4.4mm
Agapornis r. catumbella      
Agapornis swinderniana   II/C2 4.4mm
Agapornis s. emini      
Agapornis s. zenkeri      
Agapornis taranta Inséparable d'Abyssinie II/C2 4.4mm
Agapornis t. nana      
Alisterus amboinensis Royale d'Amboine II/C2 7mm
Alisterus a. buruensis Royale du Buru   7mm
Alisterus a. dorsalis Royale de Salawati    
Alisterus a. hypophonius Royale à ailes bleues    
Alisterus a. sulaensis Royale de Sula    
Alisterus a. versicolor Royale de Peleng    
Alisterus chloropterus Royale à ailes vertes II/C2 7mm
Alisterus c. callopterus Royale à ailes jaunes    
Alisterus c. moszkowskii Royale de Moszkowski    
Alisterus scapularis Royale d' Australie II/C2 7mm
Alisterus s. minor      
Amazona aestiva Amazone à front bleu II/C2 11mm
Amazona a. xanthopteryx Amazone à front bleu à épaules jaunes   11mm
Amazona agilis Amazone à bec noir II/C2 8mm
Amazona albifrons Amazone à front blanc II/C2 8mm
Amazone a. nana     7mm
Amazona a. saltuensis      
Amazona amazonica Amazone à ailes orangées II/C2 10mm
Amazona a. micra      
Amazona a. tobagensis      
Amazona arausiaca Amazone à cou rouge I 14mm
Amazona autumnalis Amazone à joues jaunes II/C2 10mm
Amazone a. diadema     11mm
Amazona a. lilacina Amazone lilacine   10mm
Amazona a. salvini Amazone Salvins   11mm
Amazona barbadensis Amazone à épaules jaunes I 10mm
Amazona b. rothschildi      
Amazona brasiliensis Amazone à queue rouge I 12mm
Amazona collaria Amazone à bec jaune II/C2 9mm
Amazona dufresniana Amazone de Dufresnes II/C2 12mm
Amazona farinosa Amazone farineuse II/C2 12mm
Amazona f. chapmani     12mm
Amazona f. guatemalae Amazone à couronne blue   12mm
Amazona f. inornata     12mm
Amazona f. virenticeps     12mm
Amazona festiva Amazone festive II/C2 11mm
Amazona f. bodini Amazone de Bodin   11mm
Amazona finschi Amazone de Finsch II/C2 10mm
Amazona f. woodi      
Amazona guildingii Amazone de St.Vincent I 14mm
Amazona imperialis Amazone Impériale I 14mm
Amazona kawalli Amazone Kawall II/C2 12mm
Amazona leucocephala Amazone de Cuba I 10mm
Amazona l. bahamensis Amazone des Bahamas   10mm
Amazona l. caymanensis Amazone de Grand Cayman   10mm
Amazona l. hesterna Amazone de Cayman brac   10mm
Amazona l. palmarum     10mm
Amazona mercenaria Amazone mercenaire II/C2 10mm
Amazona m. canipalliata      
Amazona ochrocephala Amazone à front jaune II/C2 11mm
Amazona o. auropalliata Amazone à nuque jaune   12mm
Amazona o. belizensis     11mm
Amazona o. hondurensis     11mm
Amazona o. magna     12mm
Amazona o. nattereri     11mm
Amazona o. oratrix Amazone à double tête jaune   12mm
Amazona o. panamensis     11mm
Amazona o. parvipes     11mm
Amazona o. tresmariae Amazone de Tres Marias   12mm
Amazona o. xantholaema     11mm
Amazona pretrei Amazone de pretre I 10mm
Amazona rhodocorytha Amazone à joues bleues I 12mm
Amazona tucumana Amazone de Tucuman I 10mm
Amazona ventralis Amazone Hispaniolan II/C2 9mm
Amazona versicolor Amazone versicolore- de Santa Lucia I 14mm
Amazona vinacea Amazone vineuse I 10mm
Amazona viridigenalis Amazone à joues vertes II/C2 10mm
Amazona vittata Amazone à bandeau rouge I 9mm
Amazona v. gracilipes      
Amazona xantholora Amazone à lores jaunes II/C2 8mm
Amazona xanthops Amazone à face jaune II/C2 9mm
Anodorhynchus glaucus Ara glaucous I  
Anodorhynchus hyacinthinus Ara hyacinthe I 16mm
Anodorhynchus leari Ara de Lear I  
Aprosmictus erythropterus Erythroptère II/C2 7mm
Aprosmictus e. coccineop.      
Aprosmictus e. papua Erythroptère de Nouvelle Guinée    
Aprosmictus jonquillaceus Erythroptère de Timor II/C2  
Aprosmictus j. wetterensis      
Ara ambigua Ara de Buffon I 14mm
Ara a. guayaquilensis      
Ara ararauna Ara ararauna II/C2 14mm
Ara auricollis Ara à collier d'or II/C2 8 mm
Ara chloroptera Ara chloroptère II/C2 14mm
Ara couloni Ara à tête bleue II/C2 8mm
Ara glaucogularis Ara caninde I 12mm
Ara macao Ara macao I 12mm
Ara manilata Ara manilata II/C2 9mm
Ara maracana Ara d'Illiger I 9mm
Ara militaris Ara militaire I 12mm
Ara m. boliviana Ara militaire de Bolivie    
Ara m. mexicana Ara militaire du Mexique    
Ara nobilis Ara noble II/C2 7.4mm
Ara n. cumanensis     9mm
Ara n. longipennis      
Ara rubrogenys Ara rubrigenys I 11mm
Ara severa Ara sévère II/C2 9mm
Ara s. castaneifrons      
Aratinga acuticaudata Conure à tête bleue II/C2 7mm
Aratinga a. haemorrhous     7mm
Aratinga a. neoxena     7mm
Aratinga a. neumanni     7mm
Aratinga aurea Conure à front d'or II/C2 6mm
Aratinga a. major      
Aratinga auricapilla Conure à cape jaune II/C2 6mm
Aratinga a. aurifrons      
Aratinga cactorum Conure des cactus II/C2 6mm
Aratinga c.caixana      
Aratinga canicularis Conure de Petz II/C2 5mm
Aratinga c. clarea      
Aratinga c. ebunirostrum      
Aratinga chloroptera Conure Hispaniolan II/C2 7mm
Aratinga erythrogenys Conure à tête rouge II/C2 7mm
Aratinga euops Perruche de Cuba II/C2 6mm
Aratinga finschi Conure de Finsh II/C2 6mm
Aratinga guarouba Perruche guarouba I 10mm
Aratinga holochlora Conure verte II/C2 6mm
Aratinga h. brevipes     6mm
Aratinga h. brewsteri     6mm
Aratinga h. rubritorquis     6mm
Aratinga h. strenua     6mm
Aratinga jandaya Jandaya II/C2 6mm
Aratinga leucophthalmus Perruche pavouane II/C2 7mm
Aratinga l. callogenys Perruche pavouane de Pérou    
Aratinga l. nicefori Perruche pavouane de Colombie    
Aratinga l. propinquus Perruche pavouane d'Argentine    
Aratinga mitrata Conure mitred II/C2 7mm
Aratinga m. alticola      
Aratinga nana   II/C2 6mm
Aratinga n. astec Conure des Aztèques   5.5mm
Aratinga n. melloni Conure des Aztèques du Honduras    
Aratinga n. vicinalis Conure des Aztèques Orientales    
Aratinga pertinax Conure cuivrée II/C2 6mm
Aratinga p. aeruginosa Perruche Mais à gorge brune    
Aratinga p. arubensis Perruche Mais de Aruba    
Aratinga p. chrysogenys Perruche Mais du Rio Negro    
Aratinga p. chrysophrys Perruche Mais de Guyane    
Aratinga p. griseipecta Perruche Mais à gorge grise    
Aratinga p. lehmanni Perruche Mais de Colombie    
Aratinga p. margaritensis Margarita    
Aratinga p. ocularis Perruche Mais du Panama    
Aratinga p. paraensis Perruche Mais de para    
Aratinga p. surinama Perruche Mais du Surinam    
Aratinga p. tortugensis      
Aratinga p. venezuelae Perruche Mais du Vénézuéla    
Aratinga p. xanthogenia Bonaire    
Aratinga solstitialis Perruche soleil II/C2 6mm
Aratinga wagleri Conure à front rouge II/C2 8mm
Aratinga w. frontata Conure du Pérou   8mm
Aratinga w. minor     7mm
Aratinga w. transilis Conure du Vénézuéla    
Aratinga weddelli Aratinga de Weddellii II/C2 6mm
Bolbopsittacus lunulatus   II/C2 5mm
Bolbopsittacus l. mindanensis      
Bolbopsittacus l. callainipectus      
Bolbopsittacus l. intermedius      
Bolborhynchus aurifrons Perruche des montagnes II/C2 4mm
Bolborhynchus a. margaritae      
Bolborhynchus a. robertsi      
Bolborhynchus a. rubrirostris      
Bolborhynchus aymara Perruche Aymara II/C2 4.2mm
Bolborhynchus ferrugineifrons Perruche à front roux II/C2 5mm
Bolborhynchus lineola Perruche Catherine II/C2 4.5mm
Bolborhynchus l. tigrinus      
Bolborhynchus orbygnesius Perruche des Andes II/C2 4.5mm
Brotogeris chrysopterus Perruche à ailes dorées II/C2 6mm
Brotogeris c. chrysosema      
Brotogeris c. solimoensis      
Brotogeris c. tenuifrons      
Brotogeris c. tuipara      
Brotogeris cyanoptera Perruche à ailes cobalts II/C2 6mm
Brotogeris c. beniensis      
Brotogeris c. gustavi      
Brotogeris jugularis Perruche à menton rouge II/C2 5mm
Brotogeris j. exsul      
Brotogeris pyrrhopterus Perruche à joues grises II/C2 5mm
Brotogeris sanctithomae Perruche touis II/C2 5mm
Brotogeris s. takatsukasae      
Brotogeris tirica Perruche de plaine II/C2 5mm
Brotogeris versicolorus Perruche à ailes blanches II/C2 5mm
Brotogeris v. behni      
Brotogeris v. chiriri Perruche à ailes canarie    
Cacatua alba Cacatoès à huppe blanche II/C2 12mm
Cacatua ducorpsi Cacatoès Ducorps II/C2 10mm
Cacatua galerita Grand Cacatoès à huppe jaune II/C2 12mm
Cacatua g. eleonora      
Cacatua g. fitzroyi      
Cacatua g. triton Cacatoès triton   12mm
Cacatua goffini Cacatoès de Goffin I 10mm
Cacatua haematuropygia Cacatoès des Philipines II/C2 10mm
Cacatua leadbeateri Cacatoès de leadbeater II/C2 10mm
Cacatua l. mollis      
Cacatua moluccensis Cacatoès des Moluques I 14mm
Cacatua ophthalmica Cacatoès à oeil bleu II/C2 12mm
Cacatua pastinator Cacatoès nasique II/C2 12mm
Cacatua sanguinea Cacatoès à oeil nu II/C2 10mm
Cacatua s. gymnopis      
Cacatua s. normantoni      
Cacatua s. transfreta      
Cacatua sulphurea Petit Cacatoès à huppe jaune II/C2 10mm
Cacatua s. abbotti      
Cacatua s. citrinocristata Petit Cacatoès à huppe orange   11mm
Cacatua s. djampeana      
Cacatua s. occidentalis      
Cacatua s. parvula      
Cacatua tenuirostris Cacatoès nasique II/C2 12mm
Callocephalon fimbriatum Cacatoès gang-gang II/C2 11mm
Calyptorhynchus baudinii Cacatoès noir à queue blanche II/C2 14mm
Calyptorhynchus banksii Cacatoès noir Banks II/C2 14mm
Calyptorhynchus funereus Cacatoès funerre II/C2 14mm
Calyptorhynchus latirostrisfunereus   II/C2 14mm
Calyptorhynchus lathami Cacatoès à tête brune II/C2 14mm
Calyptorhynchus magnificus Cacatoès à queue rouge II/C2 12mm
Calyptorhynchus m. naso      
Calyptorhynchus m. samueli      
Chalcopsitta atra Lori noir II/C2 7mm
Chalcopsitta a. bernsteini Lori de Bernstein   7mm
Chalcopsitta a. insignis Lori de Rajah   7mm
Chalcopsitta a. spectabilis Lori de Van Oord   7mm
Chalcopsitta cardinalis Lori cardinal II/C2 7mm
Chalcopsitta duivenbodei Lori de Duivenbode II/C2 7mm
Chalcopsitta d. syringanuchalis      
Chalcopsitta sintillata Lori à front rouge II/C2 7mm
Chalcopsitta s. chloroptera Lori strié vert   7mm
Chalcopsitta s. rubrifrons Lori strié orange   7mm
Charmosyna amabilis Lori à gorge rouge II/C2  
Charmosyna diadema Loriquet de nouvelle Caledonie II/C2  
Charmosyna josefinae Loriquet Josephine II/C2 5.5mm
Charmosyna j. cyclopum      
Charmosyna j. sepikiana      
Charmosyna margarethae Lori Duchesse II/C2 5.5mm
Charmosyna meeki Lori de Meeks II/C2 7mm
Charmosyna multistriata   II/C2 4.4mm
Charmosyna palmarum Lori des Palmiers II/C2 6mm
Charmosyna papou Lori Papoua II/C2 5.5mm
Charmosyna p. goliathina     5.5mm
Charmosyna p. stellae Loriquet de Stella   5.5mm
Charmosyna p. wahnesi      
Charmosyna placentis Loriquet à flancs rouges II/C2 4.4mm
Charmosyna p. intensior      
Charmosyna p. ornata Lori à flancs rouges   4.4mm
Charmosyna p. pallidior      
Charmosyna p. subplacens     4.4mm
Charmosyna pulchella   II/C2 4.4mm
Charmosyna p. rothschildi     4.4mm
Charmosyna rubrigularis   II/C2 4.4mm
Charmosyna r. krakari      
Charmosyna rubronotata   II/C2 4.4mm
Charmosyna r. kordoana      
Charmosyna toxopei   II/C2 7mm
Charmosyna wilhelminae Lori Wilhelmina II/C2 4mm
Coracopsis nigra Petit vasa II/C2 10mm
Coracopsis n. barklyi      
Coracopsis n. libs      
Coracopsis vasa Grand vasa II/C2 12mm
Coracopsis v. comorensis      
Coracopsis v. drouhardi      
Cyanoliseus patagonus Perruche de Patagonie II/C2 8mm
Cyanoliseus p. andinus      
Cyanoliseus p. byroni      
Cyanopsitta spixii Ara de Spix I 9mm
Cyanoramphus auriceps Kakariki à front jaune II/C2 4.4mm
Cyanoramphus a. forbesi Kakariki à front jaune de Forbes I  
Cyanoramphus novaezelandiae Kakariki à front rouge I 4.4mm
Cyanoramphus n. chathamensis   I  
Cyanoramphus n. cooki   I  
Cyanoramphus n. cyanurus   I  
Cyanoramphus n. hochstetteri   I  
Cyanoramphus n. saissetti      
Cyanoramphus unicolor Kakariki vert II/C2 4.4mm
Cyclopsitta diophthalma   II/C2 5mm
Cyclopsitta d. aruensis      
Cyclopsitta d. coccineifrons      
Cyclopsitta d. coxeni   I  
Cyclopsitta d. inseparabilis      
Cyclopsitta d. macleayana      
Cyclopsitta d. marshalli      
Cyclopsitta d. virago      
Cyclopsitta gulielmiterti   II/C2  
Cyclopsitta g. amabilis      
Cyclopsitta g. fuscifrons      
Cyclopsitta g. melanogenia      
Cyclopsitta g. nigrifrons      
Cyclopsitta g. ramuensis      
Cyclopsitta g. suavissima      
Deroptyus accipitrinus Perroquet maillé II/C2 8mm
Deroptyus a. fuscifrons      
Eclectus roratus Eclectus II/C2 11mm
Eclectus r. aruensis      
Eclectus r. biaki      
Eclectus r. cornelia Eclectus Cornelia    
Eclectus r. macgillivrayi      
Eclectus r. polychloros Eclectus de Nouvelle Guinée   11mm
Eclectus r. riedeli      
Eclectus r. solomonensis Eclectus de Salomon   10mm
Eclectus r. vormaeri Eclectus Halamehera   11mm
Eclectus r. westermani      
Enicognathus ferrugineus Perruche australe II/C2 6.5mm
Enicognathus f. minor      
Enicognathus leptorhynchus Perruche à long bec II/C2 7mm
Eolophus roseicapillus Cacatoès rosalbin II/C2 10mm
Eolophus r. assimilis      
Eolophus r. kuhli      
Eos bornea Lori rouge II/C2 7mm
Eos b. bernsteini      
Eos b. cyanonothus     6mm
Eos b. rothschildi      
Eos cyanogenia Lori à ailes noires II/C2 7mm
Eos histrio Lori rouge et bleu I 6mm
Eos h. challengeri      
Eos h. talautensis      
Eos reticulata Lori strié bleu II/C2 7mm
Eos semilarvata   II/C2 7mm
Eos squamata Lori à cou violet II/C2 5.5mm
Eos s. atrocaerulea     5.5mm
Eos s. obiensis     6mm
Eos s. riciniata Lori à nuque violette   5.5mm
Eunymphicus cornutus Perruche cornue II/C2 5.5mm
Eunymphicus c. uvaeensis Perruche d'Ouvea    
Forpus coelestis Perruche moineau céleste II/C2 3.5mm
Forpus conspicillatus Perruche moineau à lunettes II/C2 3.5mm
Forpus c. caucae      
Forpus c. metae      
Forpus cyanopygius Perruche moineau du Mexique II/C2 3.8mm
Forpus c. insularis  touis céleste    
Forpus c. pallidus      
Forpus passerinus Perruche moineau à croupion vert II/C2 3.5mm
Forpus p. cyanochlorus      
Forpus p. deliciosus      
Forpus p. viridissimus      
Forpus sclateri Perruche moineau de Sclater II/C2 3.5mm
Forpus s. eidos      
Forpus xanthops Perruche moineau à face jaune II/C2 4mm
Forpus xanthopterygius Perruche moineau à ailes bleues II/C2 4mm
Forpus x. crassirostris      
Forpus x. flavescens      
Forpus x. flavissimus      
Forpus x. olallae      
Forpus x. spengeli      
Geoffroyus geoffroyi Perroquet de Geoffroy II/C2 7mm
Geoffroyus g. aruensis      
Geoffroyus g. cyanicarpus      
Geoffroyus g. cyanicollis      
Geoffroyus g. explorater      
Geoffroyus g. floresianus      
Geoffroyus g. iobiensis      
Geoffroyus g. keyensis      
Geoffroyus g. minor      
Geoffroyus g. mysoriensis      
Geoffroyus g. obiensis      
Geoffroyus g. orientalis      
Geoffroyus g. pucherani      
Geoffroyus g. rhodops      
Geoffroyus g. sudestiensis      
Geoffroyus g. timorlaoensis      
Geoffroyus heteroclitus   II/C2  
Geoffroyus h. hyacinthinus      
Geoffroyus simplex   II/C2 4.4mm
Geoffroyus s. buergersi      
Geopsittacus occidentalis Perruche nocturne I  
Glossopsitta concinna Loriquet musque II/C2 5.5mm
Glossopsitta porphyrocephala Loriquet à tête pourpre II/C2 5.5mm
Glossopsitta pusilla   II/C2 4.4mm
Graydidascalus brachyurus   II/C2 6mm
Gypopsitta vulturina   II/C2 14mm
Hapalopsittaca amazonina   II/C2 5.5mm
Hapalopsittaca a. fuertesi      
Hapalopsittaca a.pyrrhops      
Hapalopsittaca a. theresae      
Hapalopsittaca melanotis   II/C2  
Hapalopsittaca m. peruviana      
Lathamus discolor Swift- Perruche de Latham II/C2 4.4mm
Leptosittaca branickii   II/C2  
Loriculus amabilis Loricule aimable II/C2 4mm
Loriculus a. catamene   II/C2  
Loriculus a. ruber      
Loriculus a. sclateri      
Loriculus aurantiifrons   II/C2 4mm
Loriculus a. batavorum      
Loriculus a. meeki      
Loriculus beryllinus   II/C2 4.4mm
Loriculus exillis   II/C2 4.4mm
Loriculus flosculus   II/C2 4.4mm
Loriculus galgulus Loricule à courrone bleue II/C2 4.2mm
Loriculus philippensis Loricule des Philipines II/C2 4.4mm
Loriculus p. apicalis      
Loriculus p. bonapartei      
Loriculus p. bournsi      
Loriculus p. chrysonotus      
Loriculus p. dohertyi      
Loriculus p. mindorensis      
Loriculus p. panayensis      
Loriculus p. regulus      
Loriculus p. siquijorensis      
Loriculus p. worcesteri      
Loriculus pusillus   II/C2 4.2mm
Loriculus stigmatus   II/C2 4.4mm
Loriculus s. crocnotus      
Loriculus s. quadricolor      
Loriculus tener   II/C2 4mm
Loriculus vernalis Loricule vernalis II/C2 4.2mm
Loris tardigradus   II/C2 5mm
Lorius albidinuchus   II/C2 7mm
Lorius chlorocercus   II/C2 7mm
Lorius domicellus Lori des dames II/C2 7mm
Lorius garrulus Lori des Moluques II/C2 7mm
Lorius g. flavopalliatus     7mm
Lorius g. morotaianus      
Lorius hypoinochrous   II/C2 7mm
Lorius h. devittatus      
Lorius h. rosselianus      
Lorius lory Lori à calotte noire II/C2 7mm
Lorius l. cyanuchen      
Lorius l. erythrothorax     7mm
Lorius l. jobiensis     7mm
Lorius l. salvadorii     7mm
Lorius l. somu      
Lorius l. viridicrissalis      
Melopsittacus undulatus Perruche ondulée II/C2 4mm
Micropsitta bruijnii   II/C2 4mm
Micropsitta b. necopinata      
Micropsitta b. pileata      
Micropsitta b. rosea      
Micropsitta finschii   II/C2  
Micropsitta f. aolae      
Micropsitta f. nanina      
Micropsitta f. tristami      
Micropsitta f. viridifrons      
Micropsitta geelvinkiana   II/C2  
Micropsitta g. misoriensis      
Micropsitta keiensis   II/C2  
Micropsitta k. chloroxantha      
Micropsitta k. viridipectus      
Micropsitta meeki   II/C2  
Micropsitta m. proxima      
Micropsitta pusio   II/C2  
Micropsitta p. beccarii      
Micropsitta p. harterti      
Micropsitta p. stresemanni      
Myiopsitta monachus Perruche souris II/C2 6mm
Myiopsitta m. calita      
Myiopsitta m. cotorra      
Myiopsitta m. luchsi      
Nandayus nenday Perruche Nanday II/C2 7mm
Nannopsittaca panychlora   II/C2  
Neophema chrysogaster Perruche à ventre orange I 4mm
Neophema chrysostoma Perruche vénuste II/C2 4.4mm
Neophema elegans Perruche élégante II/C2 4.4mm
Neophema pethrophila   II/C2 4mm
Neophema pulchella Perruche turquoisine II/C2 4mm
Neophema splendida Perruche splendide II/C2 4mm
Neopsephotus Bourkii Perruche de Bourke II/C2 4mm
Neopsittacus musschenbroekii Loriquet de Musschenbroek II/C2 5mm
Neopsittacus m. major      
Neopsittacus m. medius      
Neopsittacus pullicauda Lori Emeraude II/C2  
Neopsittacus p. alpinus      
Neopsittacus p. socialis      
Nestor meridionalis Kaka II/C2  
Nestor m. septentrionalis      
Nestor notabilis Kea II/C2 14mm
Northiella haematogaster Perruche à bonnet bleu II/C2 4.4mm
Northiella h. haematorrhous Perruche à bonnet bleu red vented   4.4mm
Northiella h. narethae Perruche Naretha   4.4mm
Northiella h. pallescens      
Nymphicus hollandicus Calopsitte II/C2 5.5mm
Ognorhynchus icterotis Conure à oreilles jaunes I 6mm
Oreopsittacus arfaki Loriquet des monts Arfak II/C2 4.4mm
Oreopsittacus a. grandis      
Oreopsittacus a. major      
Pezoporus wallicus Perruche terrestre I  
Pezoporus w. flaviventris      
Phygis solitarius   II/C2  
Pionites leucogaster Caique à ventre blanc II/C2 8mm
Pionites l. xanthomeria      
Pionites l. xanthurus      
Pionites melanocephala Caique à tête noire II/C2 7.4mm
Pionites m. pallida      
Pionopsitta barrabandi   II/C2  
Pionopsitta b. aurantiigena      
Pionopsitta caica   II/C2  
Pionopsitta haematotis   II/C2  
Pionopsitta h. coccinicollaris      
Pionopsitta pileata Perroquet à oreilles I 7mm
Pionopsitta pulchra   II/C2  
Pionopsitta pyrilia   II/C2  
Pionus chalcopterus Pionus à aile bronze II/C2 8mm
Pionus c. cyanescens      
Pionus fuscus Pionus violet II/C2 8mm
Pionus maximiliani Pionus Maximillien   8mm
Pionus m. lacerus      
Pionus m. melanoblepharus      
Pionus m. siy      
Pionus menstruus Pionus à tête bleue II/C2 8mm
Pionus m. reichenowi      
Pionus m. rubrigularis      
Pionus senilis Pionus à cape blanche II/C2 8mm
Pionus sordidus   II/C2 8mm
Pionus s. antelius      
Pionus s. corallinus     8mm
Pionus s. mindoensis      
Pionus s. ponsi      
Pionus s. saturatus      
Pionus tumultuosus Pionus à tête prune II/C2 8mm
Platycercus adelaide Perruche Adelaide II/C2 6mm
Platycercus adscitus Palliceps à joues bleues II/C2 6mm
Platycercus a. palliceps Palliceps   6mm
Platycercus barnardi Barnard II/C2 6mm
Platycercus b. macgillivrayi Cloncurry   6mm
Platycercus b. whitei      
Platycercus caledonicus Perruche à ventre jaune II/C2 6mm
Platycercus elegans Perruche de pennant II/C2 6mm
Platycercus e. melanoptera      
Platycercus e. nigrescens      
Platycercus eximius Perruche omnicolore II/C2 5mm
Platycercus e. cecilae Omnicolore à manteau d'or   6mm
Platycercus e. diemensis Omnicolore de Tasmanie   6mm
Platycercus flaveolus Perruche paille II/C2 6mm
Platycercus icterotis Perruche de Stanley II/C2 5.5mm
Platycercus i. xanthogensys      
Platycercus venustus Perruche de brown II/C2 5.5mm
Platycercus zonarius Port Lincoln II/C2 6mm
Platycercus z. occidentalis      
Platucercus z. semitorquatus Vingt-huit   6mm
Poicephalus crassus   II/C2 7mm
Poicephalus cryptoxanthus Perroquet à tête brune II/C2 7mm
Poicephalus c. tanganyikae      
Poicephalus c. zanzibaricus      
Poicephalus flavifrons Perroquet à masque jaune II/C2  
Poicephalus f. aurantiifrons      
Poicephalus gulielmi Jardine II/C2 8mm
Poicephalus g. fantiensis      
Poicephalus g. massaicus      
Poicephalus g. permistus      
Poicephalus meyeri Meyer II/C2 7mm
Poicephalus m. damarensis      
Poicephalus m. matschiei      
Poicephalus m. reichenowi      
Poicephalus m. saturatus      
Poicephalus m. transvaalensis      
Poicephalus robustus Perroquet robuste II/C2 9mm
Poicephalus r. fuscicollis      
Poicephalus r. suahelicus      
Poicephalus rueppellii Perroquet de Rueppell II/C2 7mm
Poicephalus rufiventris Perroquet à poitrine rouge II/C2 7mm
Poicephalus r. pallidus      
Poicephalus senegalus You-you / Perroquet de Sénégal II/C2 7mm
Poicephalus s. mesotypus      
Poicephalus s. vesteri      
Polytelis alexandrae Princesse de Galles II/C2 6mm
Polytelis anthropeplus Mélanure II/C2 6mm
Polytelis swainsonii Barraband II/C2 6mm
Prioniturus discurus   II/C2  
Prioniturus d. mindorensis      
Prioniturus d. nesophilus      
Prioniturus d. whiteheadi      
Prioniturus flavicans   II/C2  
Prioniturus luconensis   II/C2  
Prioniturus mada   II/C2  
Prioniturus montanus   II/C2  
Prioniturus m. malindangensis      
Prioniturus platenae   II/C2  
Prioniturus platurus   II/C2  
Prioniturus p. sinerubris      
Prioniturus p. talautensis      
Prioniturus verticalis   II/C2  
Prioniturus waterstradti   II/C2  
Probosciger aterrimus Microglosse I 12mm
Probosciger a. goliath Microglosse Goliath   14mm
Probosciger a. stenolophus     12mm
Prosopeia personata   II/C2  
Prosopeia splendens   II/C2  
Prosopeia tabuensis Perruche de Pompadour II/C2  
Prosopeia t. atrogularis      
Prosopeia t. koroensis      
Prosopeia t. taviunensis      
Psephotus chrysopterygius Perruche à ailes d'or I 4.4mm
Psephotus dissimilis Perruche hooded I 4.4mm
Psephotus haematonotus Perruche à croupion rouge II/C2 4.4mm
Psephotus h. caeruleus      
Psephotus pulcherrimus Perruche de paradis I  
Psephotus varius Perruche multicolore II/C2 4.4mm
Pseudeos fuscata Lori dusky II/C2 7mm
Pseudeos f. incondita      
Psittacella brehmii   II/C2 7.4mm
Psittacella b. harteri      
Psittacella b. intermixta      
Psittacella b. pallida      
Psittacella madaraszi   II/C2 7.4mm
Psittacella m. hallstromi      
Psittacella m. huonensis      
Psittacella m. major      
Psittacella modesta   II/C2 7.4mm
Psittacella m. collaris      
Psittacella m. subcollaris      
Psittacella picta   II/C2 7.4mm
Psittacella p. exelsa      
Psittacella p. lorenzi      
Psittacula alexandri Perruche à moustache II/C2 7mm
Psittacula a. abbotti      
Psittacula a. cala      
Psittacula a. dammermani      
Psittacula a. fasciata      
Psittacula a. kangeanensis      
Psittacula a. major      
Psittacula a. perionca      
Psittacula calthorpae Perruche smaragd II/C2 5.5mm
Psittacula caniceps   II/C2 5.5mm
Psittacula columboides Perruche de Malabar II/C2 6mm
Psittacula cyanocephala Perruche à tête de prume II/C2 5.5mm
Psittacula derbyana Perruche de Derby II/C2 7mm
Psittacula echo Perruche écho I 7.4mm
Psittacula eupatria Grande Alexandre II/C2 8mm
Psittacula e. avensis      
Psittacula e. magnirostris      
Psittacula e. nipalensis      
Psittacula e. siamensis      
Psittacula finschii   II/C2 6mm
Psittacula himalayana Perruche à tête ardoisée II/C2 6mm
Psittacula intermedia Perruche intermédiane II/C2 7.4mm
Psittacula krameri Perruche à collier d' Afrique II/C2 6mm
Psittacula k. borealis      
Psittacula k. manillensis Perruche à collier d'Inde   6mm
Psittacula k. parvirostris      
Psittacula longicauda Perruche de malacca II/C2 7.4mm
Psittacula l. defontainei      
Psittacula l. modesta      
Psittacula l. nicobarica      
Psittacula l. tytleri      
Psittacula roseata Perruche à tête rose II/C2 7mm
Psittacula r. juneae      
Psittaculirostris desmarestii Perruche des figuiers Desmarets II/C2 6mm
Psittaculirostris d. blythii      
Psittaculirostris d. cervicalis      
Psittaculirostris d. godmani      
Psittaculirostris d. intermedia      
Psittaculirostris d. occidentalis      
Psittaculirostris edwardsii Perruche des figuiers d'Edwards II/C2 6mm
Psittaculirostris salvadorii   II/C2 6mm
Psittacus erithacus Gris du Gabon II/C2 11mm
Psittacus e. princeps   I 11mm
Psittacus e. timneh Gris du Timneh   10mm
Psitteuteles goldei   II/C2 4.4mm
Psitteuteles iris   II/C2 5.5mm
Psitteuteles i. rubripileum      
Psitteuteles i. wetterensis      
Psitteuteles versicolor   II/C2 4.4mm
Psittinus cyanurus   II/C2 5mm
Psittinus c. abbotti      
Psittinus c. pontius      
Psittrichas fulgidus Perroquet de pesquet II/C2 14mm
Purpureicephalus spurius Red capped II/C2 6mm
Pyrrhura albipectus   II/C2 5mm
Pyrrhura calliptera   II/C2 5mm
Pyrrhura cruentata Conure à gorge bleue I 6mm
Pyrrhura devillei   II/C2 5mm
Pyrrhura egregia Conure de demerara II/C2 5mm
Pyrrhura e. obscura      
Pyrrhura frontalis Perruche à oreillons bruns II/C2 5mm
Pyrrhura f. chiripepe      
Pyrrhura f. kriegi      
Pyrrhura haematotis   II/C2 6mm
Pyrrhura h. immarginata      
Pyrrhura hoffmanni   II/C2 5mm
Pyrrhura h. gaudens      
Pyrrhura leucotis Perruche à oreillons blancs II/C2 5mm
Pyrrhura l. auricularis      
Pyrrhura l. emma      
Pyrrhura l. griseipectus      
Pyrrhura l. pfrimeri      
Pyrrhura melanura Perruche à queue marron II/C2 5mm
Pyrrhura m. berlepschi      
Pyrrhura m. chapmani      
Pyrrhura m. pacifica      
Pyrrhura m. souancei      
Pyrrhura molinea Perruche molinea II/C2 5mm
Pyrrhura m. australis      
Pyrrhura m. phoenicura      
Pyrrhura m. resticta      
Pyrrhura m. sordida      
Pyrrhura orcesi   II/C2 5mm
Pyrrhura perlata Conure perlée II/C2 5mm
Pyrrhura p. anerythra      
Pyrrhura p. coerulescens      
Pyrrhura p. lepida      
Pyrrhura picta Conure peinte II/C2 5mm
Pyrrhura p. amazonum      
Pyrrhura p. caeruleiceps      
Pyrrhura p. eisenmanni      
Pyrrhura p. lucianii      
Pyrrhura p. microtera      
Pyrrhura p. pantchenkoi      
Pyrrhura p. roseifrons      
Pyrrhura p. subandina      
Pyrrhura rhodocephala   II/C2 5mm
Pyrrhura rhodogaster   II/C2 5mm
Pyrrhura rupicola Conure des rochers II/C2 5mm
Pyrrhura r. sandiae      
Pyrrhura viridicata   II/C2 5mm
Rhynchopsitta pachyrhyncha Perroquet à gros bec I 10mm
Rhynchopsitta terrisi Perroquet à front marron I 10mm
Strigops habroptilus Kakapo I  
Tanygnathus gramineus   II/C2 10mm
Tanygnathus lucionensis Perroquet à nuque bleue II/C2 9mm
Tanygnathus l. hybridus      
Tanygnathus l. talautensis      
Tanygnathus megalorynchos   II/C2 10mm
Tanygnathus m. affinis      
Tanygnathus m. djampeae      
Tanygnathus m. floris      
Tanygnathus m. hellmayri      
Tanygnathus m. subaffinis      
Tanygnathus m. subensis      
Tanygnathus m. viridipennis      
Tanygnathus sumatranus Perroquet de Muller II/C2 10mm
Tanygnathus s. burbidgii      
Tanygnathus s. duponti      
Tanygnathus s. everetti      
Tanygnathus s. freeri      
Tanygnathus s. sangirensis      
Touit batavica   II/C2  
Touit costaricensis   II/C2  
Touit dilectissima   II/C2  
Touit huetii   II/C2  
Touit melanonota   II/C2  
Touit purpurata Perruche à croupion saphir II/C2  
Touit p. viridiceps      
Touit stictoptera   II/C2  
Touit surda   II/C2  
Touit s. ruficauda      
Trichoglossus chorolepidotus Loriquet écaille II/C2 6mm
Trichoglossus euteles Loriquet à tête jaune II/C2 5mm
Trichoglossus flavoviridis Loriquet jaune et vert II/C2 5.5mm
Trichoglossus f. meyeri     4.4mm
Trichoglossus haematodus Loriquet à nuque verte II/C2 6mm
Trichoglossus h. brooki     6mm
Trichoglossus h. caeruleiceps Loriquet à tête bleue   6mm
Trichoglossus h. capistratus Loriquet d'Edwards   6mm
Trichoglossus h. deplanchii      
Trichoglossus h. djampeanus     6mm
Trichoglossus h. flavicans      
Trichoglossus h. flavotectus      
Trichoglossus h. forsteni     6mm
Trichoglossus h. fortis Lori de Sumba    
Trichoglossus h. intermedius      
Trichoglossus h. massena     6mm
Trichoglossus h. micropteryx      
Trichoglossus h. mitchellii     6mm
Trichoglossus h. moluccanus Loriquet de Swainson   6mm
Trichoglossus h. nesophilus      
Trichoglossus h. nigrogularis     6mm
Trichoglossus h. rosenbergii Lori de Rosenberg   6mm
Trichoglossus h. rubritorquis     6mm
Trichoglossus h. stresemanni     6mm
Trichoglossus h. weberi     5.5mm
Trichoglossus johnstoniae Lori de Johnstone II/C2 5.5mm
Trichoglossus j. pistra      
Trichoglossus ornatus Loriquet orné II/C2 6mm
Trichoglossus rubriginosus   II/C2 6mm
Trichoglossus rubritorquis   II/C2  
Triclaria malachitacea Perruche à ventre pourpre II/C2 6mm
Vini australis   II/C2  
Vini kuhlii   II/C2  
Vini peruviana Lori de Tahiti II/C2  
Vini stepheni   II/C2  
Vini ultramarina   II/C2  
     

 

Posté par sultane2911 à 20:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 juillet 2012

Une nouvelle vie pour Aby

Il ne faut jamais changer ce qui va bien...telle est l'adage qui me convient parfaitement pour introduire ce nouveau sujet consacré à Aby une petite femelle kakariki qui est entrée dans ma vie sans faire de bruit par un beau lundi de juillet, le 23 exactement.

Lorsque je dis qu'il ne faut pas changer ce qui va bien, je pense à la consultation des annonces de seconde main, opération que j'effectue en général plusieurs fois par jour et qui est à l'origine de plusieurs rencontres et partage que j'ai pu faire et que je ne regrette en général jamais.

Cette fois l'annonce était placée par un jeune homme dont l'évolution professionnelle l'obligeait à se séparer de celle qui avait partagé sa vie durant quatre ou cinq ans déja à savoir Aby;  lui-même l'avais récupérée alors qu'elle connaissait une bien triste vie chez des personnes sans scrupules qui ne lui avaient donné pour tout environnement qu'une petite cage placée dans un endroit tout sombre et pas fréquenté...bref un bien triste sort pour une si exceptionnelle petite créature.

Avec beaucoup d'amour il l'avait récupérée et installée dans son chez-lui qu'elle partageait en totale liberté, allant à sa guise où bon lui semblait, de la véranda au salon en passant par la chambre à coucher...bref le rêve après le cauchemard.  Dans de telles conditions d'amour, inutile de vous décrire les sentiments qu'il avait lorsqu'il dû, bien à contre coeur céder sa petite compagne. 

L'annonce stipulait qu'elle s'adressait à des personnes aimantes prêtes à assurer un avenir de rêve à un petit kakariki et la tournure du texte m'interpellat à tel point que je décidai sur le champs de me proposer.  C'est donc ainsi que nous entrâmes en contact son maître et moi d'abord par mail puis par téléphone pour terminer une semaine plus tard à mon arrivée chez lui pour faire connaissance avec Aby.

Tout avait été préparé pour que le transfert de l'oiseau se fasse dans de bonnes conditions, y compris les recommandations écrites de ce qu'il fallait faire et ne pas faire pour plaire à cette petite demoiselle.

C'est donc ainsi qu'Aby, telle une petite reine, fit sa joyeuse entrée à la maison après un retour sans encombre durant lequel elle fut on ne peut plus sage.

5

 

Comme je l'avais promis à son maître, je tenais à ce que ses petites habitudes soient au maximum respectées et je mettais un point d'honneur à ce que la petite soit le plus heureuse possible.  Pour se faire je prévoyais dans un premier temps l'installer dans mon bureau, ainsi que sa cage ouverte en permanence, un nid en carton dans lequel elle allait dormir, , sa baignoire, ses augeds et abreuvoirs, bref toutes les  conditions requises pour qu'elle puisse   s'habituer à son rythme.  J'envisageais ensuite de lui présenter une autre petite femelle kakariki afin qu'à deux elles puissent s'amuser et pour terminer, son installation dans ma grande volière prévue pour le mois de mai 2013 quand les conditions climatiques sont agréables permettant à un oiseau d'intérieur de s'habituer aux températures extérieure.  Tout ce petit programme serait adapté en fonction du comportement d'Aby.

En fin de compte tout ne se fit pas tout à fait de la sorte.  En effet, à peine arrivée elle fut confrontée à la présence de celle que je prévoyais lui présenter plus tard et l'attitude d'Aby fut loin d'être conviviale.  En effet, dès qu'elle voyait l'oiseau s'approcher, elle gonflait les plumes de la tête et ses petits yeux prenaient un air très dissuasif.  Je décidai alors de les mettre ensemble dans la même pièce, toutes deux en liberté de manière à ce qu'elles puissent faire connaissance à leur aise.  Je les laissai donc 5 jours espérant que le temps arrangerait les choses mais ce fut peine perdue.  En effet, dès que la petite s'approchait d'Aby, celle-ci s'envolait immédiatement à l'opposé.  Je pris donc la décision de ne pas pousser plus loin les contacts et installai la petite Aby seule dans sa pièce.

Tout y avait été aménagé pour sa sécurité;  les rideaux clairs et transparents étaient tirés en permanence pour éviter qu'elle ne se cogne dans les carreaux;  toutes mes plantes vertes furent également transférées dans une autre pièce pour éviter l'ingestion de substances qui auraient pu être toxiques pour elle.

La première semaine fut organisée en fonction de mon rythme de travail professionnel. 

Posté par sultane2911 à 09:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

21 juillet 2012

L'histoire merveilleuse de ma petite Lotti ou l'apprivoisement d'une perruche à collier

Comme pour beaucoup de mes oiseaux, rien ne laissait présager que j'aurais un jour parmi ma population ailée une perruche à collier; mais quand le hasard s'en mêle beaucoup de choses arrivent tout à fait à l'improviste.  C'est ce qui s'est passé chez moi alors que je parcourais tout à fait par curiosité la rubrique "à céder".

Mon attention fut mise en éveil par un titre qui m'a directement interpellée et qui disait "perruche à collier à adopter".  Je lus le texte de l'annonce qui m'émus.  En effet il y était question d'une petite perruche à collier répondant au nom de Lotti; cette petite femelle alors âgée d'une quinzaine d'années avait apartenu à une dame âgée qui était malheureusement décédée.  A l'époque Lotti aurait vécu avec un mâle qu'elle aurait tué.  Suite à cela, la fille unique de la défunte ne voulut pas la recueillir si bien que Lotti se retrouva chez un couple de braves gens qui en prirent compassion.  Lotti était tombée littéralement amoureuse du monsieur qu'elle ne quittait jamais dès qu'elle était en liberté ce qui représentait 75 % de la journée.  La dame par contre, bien qu'aimant beaucoup Lotti ne pouvait approcher de la cage sans risquer de se faire mordre. 

Cette amitié dura approximativement deux ans après quoi le monsieur développa malheureusement une grosse insuffisance respiratoire qui les obligea à céder leur petite protégée.  Et c'est ainsi que je découvris donc l'annonce et que, poussée par je ne sais quel élément, je décidai de me proposer pour recueillir l'oiseau.

Commença alors une véritable interrogatoire digne d'une entrevue auprès d'un recruteur pour une offre d'emploi unique.  Durant une dizaine de jours la dame me posa beaucoup de questions auxquelles je répondis très honnêtement suivant mes convictions relatives à ma passion et mon amour pour les oiseaux.  Et c'est ainsi que je me retrouvai un jour chez ces braves personnes afin de faire connaissance de Lotti.

Elle était dans sa cage fermée et nous regardait à tour de rôle son maître et moi, comme si elle sentait que quelque chose se préparait mais sans savoir quoi. 

Ne répondant qu'à mon instinct, j'approchai tout naturellement la main de la cage et à travers ses barreaux j'eus le privillège de pouvoir caresser la belle derrière la tête.

Le couple fut directement convaincu que c'était chez moi que viendrait leur petit trésor;  je parlai encore une bonne heure avec eux durant laquelle nous échangeâmes beaucoup d'anecdotes se rapportant tout naturellement aux oiseaux - car le couple avait encore deux petites calopsittes qu'ils adoraient également.  Arrivé le moment de mon départ, j'avais vraiment le coeur gros et jamais un trajet ne fut pour moi si triste que celui que je fis avec Lotti, ayant le sentiment d'avoir poignardé son maître en plein coeur, impression qui convient on ne peut mieux à la mine triste de ce pauvre homme âgé disant au revoir à ce qu'il considérait comme son enfant. 

Le couple, pour éviter d'accroître un stress à leur oiseau avaient tenu à me donner cage, jeux, gamelles et abreuvoirs de Lotti.  Tout était dans un état impeccable.

Lorsque j'arrivai à la maison, j'installai donc la cage sur un meuble que j'avais prévu à cet effet;  Lotti était relativement calme bien qu'ayant une attitude tout à fait différente de celle qu'elle avait chez ses anciens maîtres.  En effet, elle penchait sa tête tout en vous fixant avec un regard à vous donner des frissons dans le dos.  Simultanément elle levait une patte et tendait ses doigts comme si elle vous faisait un doigt d'honneur  en vous disant "t'approche pas où ton doigt est mort".

1

Le lendemain de son arrivée je décidai de la sortir de sa cage; elle sortit et comme je voulais la carresser je me fis mordre à la main et j'en gardai les traces d'hématome durant une bonne quinzaine de jours.  Lotti m'avait donc bien fait comprendre qu'il fallait la laisser tranquille sans vouloir lui imposer quoi que ce soit.

Ce jour là et ceux qui suivirent je la laissai tranquille me limitant à m'approcher de temps en temps et à lui parler calmement.  Son comportement fut le même durant une bonne semaine puis un jour, à ma grande surprise Lotti qui se trouvait dans le fond de sa cage monta doucement vers la porte de celle-ci sans me lancer d'éclairs.  C'était la première fois depuis son arrivée qu'elle avait un comportement un tant soit peu civilisé.  Aussitôt je la félicitai en lui offrant une cacahuète qu'elle m'arracha presque des doigts découvrant ainsi le mot "doucement" que j'allais progressivement mais très souvent lui faire entendre.

Le lendemain, elle adopta la même attitude à mon approche et je décidai donc de lui ouvrir la porte de la cage.  Aussitôt fait, je m'assis à table pour prendre mon petit déjeûner sans plus y prendre attention.  Ce que je pensais se réalisa et c'est ainsi que ma Lotti se retrouva en moins de temps qu'il faut pour le dire sur mon épaule.  Je n'étais pas du tout rassurée et pour cause car à chaque fois que j'amorçais le moindrer mouvement de la tête je me ramassais une réaction agressive de l'oiseau qui tentait de me mordre à la joue.  Je décidai alors de l'amadouer en lui présentant un morceau de ma tartine - bien grand vous vous en doutez -  afin de ne pas me faire arracher au passage la moitié d'un ongle. Vous remarquerez d'ailleurs sur la photo ci-dessous que l'expression de ma figure se détend au fur et à mesure que le petit déjeûner avance; elle de son côté en est de même.

2

Ce rituel du petit déjeûner partagé se poursuivit durant plusieurs jours.  Au fur et à mesure que le temps passait et que Lotti était de plus en plus délicate la grandeur du morceau tendu diminua, non pas pour lui donner moins mais pour le simple plaisir de la voir de plus en plus confiante à mon égard.

Lorsque Lotti avait assez mangé, elle me quittait aussi vite pour retourner sur sa cage.  A partir de cette habitude je lui appris à rentrer dans sa cage à la demande.  Il était bien entendu hors de question de la guider avec le doigt;  j'utilisais alors un simple tuteur en bambou et tout en lui disant "va dans la cage" (toujours le même ordre pour que l'oiseau en apprenne la signification) je la poussais délicatement vers l'entrée de la cage.  Dès qu'elle se déplaçait dans la bonne direction je la félicitait d'un "bien Lotti" et au moment où elle entrait dans sa cage je lui donnais immédiatement sa récompense préférée à savoir une cacahuète qu'elle décortiquait ardemment puis dégustait en le tenant d'une patte.

3

Le temps passa et avec lui grandit la confiance de Lotti.  Petit à petit elle s'affranchit au point d'oser aller sur d'autres personnes que moi.

En même temps elle agrandit son champ de vol et découvrit ainsi la cuisine puis le salon préférant pour se poser des endroits en hauteur ce qui était loin d'être pratique lorsque je voulais la récupérer

4

Lotti s'améliorait énormément mais n'acceptait aucunement le contact direct avec les mains ou les doigts.  Pour elle il n'était nullement question de caresses et si par malheur j'insistais elle se montrait agressive en reprenant sa position de défensive.

Un jour, elle se mit à crier et devint très bruyante alors qu'elle n'avait jamais eu de telle attitude.  J'ignore ce qui déclencha un tel comportement par contre je sais que ça nous dérangeait énormément si bien qu'un jour je pris sa cage, la sortit et la mit sur la table de la terrasse.  C'était le premier contact de Lotti avec l'extérieur.
 Je la laissai là sans m'en occuper et sitôt dehors, probablement se demandant où elle était, elle se tut.  Un peu plus tard je m'assis à côté de la table où elle se trouvait et lui parlait doucement mais dès que j'approchais la main elle se mettait directement sur la défensive. Je lui fis alors comprendre que ce comportement ne me convenait pas en lui disant "non" de manière douce; dès qu'elle radoucissait son attitude je lui disais "bien ma lotti".  Je fis cela durant plusieurs jours et petit à petit je pus approcher mon doigt de la cage et un jour je réussis enfin à lui frôler la tête.  Au premier contact elle se rétracta et aussi vite je lui dis ce "non" qu'elle comprenait maintenant très bien.  Lentement, à force de persévérance et de patience je pus enfin la carresser sans qu'elle ne réagisse. 

Petit à petit je poursuivis l'apprivoisement en tentant de la carresser sur la tête lorsqu'elle était sur mon épaule.  Le cheminement fut le même que pour les contact dans la cage pour en arriver à ce que Lotti accepte que je la touche.  De la tête je pus lui carresser le dos puis je remarquai que Lotti, dès que je la touchais redressais la tête en poussant de petits cris.  J'appris que cette attitude était en fait un comportement de plaisir sexuel, preuve qu'elle m'avait vraiment acceptée.  Je n'en demandais pas tant mais Lotti elle réagit de la sorte et je ne pus rien y changer et voilà comment sur à peu près trois mois je réussi à apprivoiser Lotti.

Depuis, au fil des jours notre attachement se poursuivit, toujours grandissant.  Lotti est vraiment une perruche à collier exceptionnelle qui m'a fait apprécier cette espèce d'oiseau.  J'ai continué à avoir des contacts avec ses propriétaires précédants à qui je donne régulièrement des nouvelles pour leur plus  grande joie.

Cela va faire 3 ans au mois d'octobre 2012 que Lotti fait partie de ma famille d'oiseaux;  En mai dernier, je l'ai installée dans une division de ma volière et lui ai présenté un petit mâle de mutation vert olive avec qui le courant est passé directement.  Ce petit mâle appelé Isis est une autre petite perruche que j'ai recueillie lorsque ses maîtres n'en voulurent plus.  J'ai dû l'apprivoiser mais tout fut un peu plus rapide et facile Lotti lui faisant comprendre par son attitude qu'il ne risquait rien auprès de moi.  De plus, Lotti étant devenue SA femelle il n'acceptait pas de me voir la carresser comme un autre mâle lui aurait fait des papouilles, chose tout à fait inacceptable pour lui. Il s'approchait alors de Lotti qu'il rappelait à l'ordre d'un coup de bec;  De même lorsque je m'approchais de Lotti il venait vers moi et se montrait menaçant.  Devant cette attitude je n'ai envie que de les respecter en m'effaçant et en les laissant vivre heureux tous les deux me limitant à faire autour d'eux uniquement lorsqu'ils sont éloignés l'un de l'autre.

Je terminerai cet article par une dernière note un peu particulière pour cette espèce réputée très bruyante car aucun de mes petites perruches à collier ne crie...Même Lotti a définitivement cessé de pousser son cri de grand sachem appelle petit papou.  Quant à Isis il va même jusqu'à parler, déclarant sa flamme à sa belle en lui disant "boujour", "ça va?" en tendant son petit cou vers elle, lorsque je m'approche un peu trop à son goût...Cette histoire est autentique mais malheureusement je n'ai jamais pu le filmer.

Lotti comme elle est maintenant avec moi

5

Mes perruches à collier

Lotti et Isis

8

Mon second couple, deux petites EPP

10

7911

Et depuis peu une cinquième petite perruche à collier est venue agrandir ma famille de colliers

Princesse, une petite perruche albinos que j'ai élevée à la main

et qui est vraiment très très amitieuse

131412

 

Posté par sultane2911 à 02:59 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

15 juillet 2012

Nid de mes différents oiseaux - dimensions - trou d'entrée - particularités

Le choix du nid constitue un des éléments de réussite de la reproduction.

Les dimensions, la forme du nid, le diamètre d'entrée sont des facteurs qui varient d'une espèce de becs crochus à une autre.

J'ai donc pensé à faire un récapitulatif des particularités des nichoirs en fonction des différentes espèces auxquelles j'ai pu penser.  Si certaines espèces ne sont pas répertoriées il vous suffira de me le signaler par un petit commentaire et je me ferai un plaisir de les rajouter.

Pour la facilité d'usage de ce message les noms d'espèce seront inscrits par ordre alphabétique.

BOURKES

* Forme : rectangulaire

* Dimensions : bases de 20 cm de côté et 30 cm de haut - fond tapissé d'un mélange de tourbe et de sciure de bois

CALOPSITTE

* Forme : rectangulaire

* Dimensions : 25 cm de côté pour une hauteur de 35 à 40 cm de haut

* Diamètre d'entrée : 6 cm

ERYTHROPTERES

* Forme cylindrique

* Dimensions : 35 cm de diamètre pour une longueur de 1 mètre 30; il doit être muni d'une échelle intérieure et incliné à 45° lors de la mise en place

INSEPARABLE

* Forme : rectangulaire

* Dimensions : Longueur 25 cm, Largeur 15 cm Hauteur 15 cm

* Diamètre d'entrée : 6 à 7 cm

MELANURES

* Forme cylindrique

* Dimensions : 35 cm de base pour une hauteur de 60 cm

* Diamètre d'entrée : entre 7 et 8 cm

OMNICOLORES

* Forme : buche en bois de pin de 2 cm d'épaisseur garnie de 5 cm de tourbe et copeaux légèrement humidifiés - placé à une hauteur de 2 mètres

   et légèrement en bied (45°)

*  Dimensions : diamètre interne de 30 cm - hauteur de 60 cm avec une porte d'entrée pour vérifier le déroulement de la reproduction

* diamètre d'entrée : 8  cm

PENANTS : Même que les omnicolores

PERRUCHE DE BARABAND

* Forme : soit buche, soit rectangulaire

* Dimension : base de 30 cm pour une hauteur de 60 cm

* Diamètre d'entrée : entre 9 et 10 cm

PERRUCHE A COLLIER

* forme : rectangulaire

* Dimensions : base de 30 cm de côté et 60 cm de haut - tapissé d'un mélange de tourbe et copeaux

* Diamètre d'entrée : 8 cm

PERRUCHE A CROUPION

* Forme : buche

* Dimension : 20 cm de diamètre interne pour une hauteur de 40 cm

* Diamètre d'entrée : 8 cm

PERRUCHE MULTICOLORE

* Forme : soit rectangulaire, soit une buche

* Dimension : si nid rectangulaire, les côtés doivent être de 15 cm; Si buche le diamètre intérieur ne doit pas dépasser les 15 cm - hauteur : 50 à 60 cm

* Diamètre d'entrée : entre 5 et 6 cm et situé à 10 cm du haut du nid

PERRUCHES ONDULEES

* Forme : soit un nid vertical, soit horizontal - doit comporter à l'intérieur une partie concave pour éviter aux oeufs de rouler et se casser - cette partie sera garnie de copeaux de bois

* Dimensions : - nid vertical : 17 cm de côté et 30 cm de haut

                           - nid horizontal : 17 cm de large, 25 cm de long et 30 cm de haut

* Diamètre d'entrée : 5 cm

PERRUCHE DE PATAGONIE

* Forme : nid horizontal dont l'entrée est plus étroite que le fond.

* Diamètre d'entrée : 10 cm

* Dimensions : 25 à 30 cm de diamètre et de longueur d'au moins 1 mètre; plus la longueur est longue et mieux elle convient, la perruche de 
  Patagonie creusant des nids profonds dans la nature.

PERRUCHE SPLENDIDE

* Forme : soit rectangulaire, soit buche

* Dimension : base de 20 cm pour une hauteur de 40 cm

* Dimension d'entrée : 6 cm

PERRUCHE DE SWIFT OU PERRUCHE DE LATHAM

* Forme : rectangulaire

* Dimensions : 18 cm de côté et 35 cm de hauteur

PERRUCHE TETE DE PRUNE

* Forme : rectangulaire

* Dimensions : la base fera entre 15 et 20 cm de côté pour une hauteur de 30 cm

* Diamètre d'entrée : 7 cm

PRINCESSE DE GALLE

* Forme : soit une buche, soit rectangulaire

* Dimensions : base avoisinant les 30 cm pour une hauteur de 60 cm - le fond du nid devra être garni d'une couche de tourbe et copeaux

* Diamètre d'entrée : 9 cm

PERRUCHE ROYALE

* forme : le mieux est un tronc creusé

* Dimensions : diamètre intérieur de 30 cm pour une hauteur de 100 à 200 cm

* Diamètre d'entrée : 10 cm

TURQUOISINES

* Forme : buche

* Dimensions : 20 cm de base pour une hauteur de 30 cm

* Dimension d'entrée : 5 à 6 cm

 

 

 

Posté par sultane2911 à 00:30 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

02 juin 2012

L'ELEVAGE A LA MAIN...tout ce qu'il faut savoir avant de se lancer.

J'ai longtemps hésité et réfléchi avant de créer ce poste mais en voyant le nombre de personnes victimes d'éleveurs sans scrupules j'ai opté d'expliquer toutes les précautions et le mode d'emploi d'usage pour prendre en charge ces petites victimes que sont les oisillons non sevrés.

Cela fait maintenant presqu'une quinzaine d'années que je pratique l'élevage à la main, par choix, après avoir appris en étant encadrée par une éleveuse elle-même très compétente qui m'a donné un bon baguage pour débuter.  En effet, non seulement elle m'a montré comment s'y prendre pour nourrir un oisillon mais elle m'a également expliqué les risques tels blocage du jabot ou autres et m'a appris que faire pour sauver l'oisillon en difficulté.

Je tiens à attirer l'attention des novices que cet article de mon blog ne doit pas encourager à débuter seul le nourrissage à la main mais juste à savoir que faire une fois pris dans l'engrenage d'un monde malsain d'éleveurs sans scrupules qui n'hésitent pas à vendre des petits êtres vivants comme on le ferait pour une marchandise sans vie, ne voyant que l'appât du gain.  Combien de personnes n'ont pas cru assez naïvement que nourrir un oisillon mis en vente était une chose simple consistant à introduire dans le bec une pâtée quelconque et qui après se sont rendues compte que des problèmes se présentaient, liés à une mauvaise pratique aboutissant parfois à la mort de l'oisillon qui n'aurait demandé qu'à vivre une vie heureuse entouré de l'amour des siens.

C'est donc ce qui a motivé mon choix d'expliquer ici le "mode d'emploi" du nourrissage à la main.

 

1. Le milieu de vie d'un oisillon nourri à la main.

Un oisillon a besoin pour bien évoluer de certaines conditions environnementales.

Les deux éléments principaux sont la température et l'hygrométrie

Il y a bien entendu des couveuses sophistiquées assurant tous ces éléments mais le coût en est très élevé et n'est pas, à mon sens, nécessaire pour quelqu'un qui ne nourrira peut-être qu'une seule fois dans sa vie un petit oisillon.

les éléments d'une installation "de fortune"

1. Un bac en plexiglas

2. une lampe infrarouge

3. Une penderie à linge permettant d'y accrocher la lampe infrarouge

4. Une chaîne permettant de régler la hauteur de la lampe infrarouge pour maintenir une bonne température

5. Un thermomètre à mettre dans le bac en plexiglas

6. Un petit bac d'eau, protégé par de la gaze afin d'éviter que l'oisillon n'aille s'y noyer;  Il existe aussi en animalerie des petits bacs munis de crochets qui permettent de le surélever évitant ainsi ce risque.

vue du bac en plexiglas - comme vous pouvez le voir j'y mets une couche de copeaux, recouverte de sopalin que je change à chaque repas de manière à assurer une hygiène optimale au petit oisillon qui est encore à ce stade très fragile et sensible aux microbes.

Un petit doudou y est aussi installé de manière à ce que le petit ne se sente pas seul d'une part et d'autre part cela lui permet également de se mettre à l'abri de la lumière. Ce doudou permet aussi à l'oisilln de maintenir la tête relevée lorsqu'il dort, position qui, si elle n'est pas indispensable est néanmoins plus confortable.

100_3418 

Bac en plexiglas vu du dessus.  Vous pouvez y voir le thermomètre à droite, qui permet de surveiller la température.

On y voit aussi le bac à eau qui assurera une bonne hygrométrie nécessaire à l'oisillon.  Ce système ne permet pas un "contrôle" du degré d'hygrométrie précis mais il a l'avantage d'assurer un apport en eau au milieu dans lequel évolue l'oisillon.

100_0012

Vue globale de l'installation: la lampe infrarouge est donc suspendue par une chaîne fixée à une penderie (style penderies à linge);  cette chaine permet de régler la hauteur de la lampe au dessus du bac en plexiglas en fonction de la température.

100_0011

 

Lorsque l'oisillon est petit et non plumé, il a besoin d'une température située entre 32 et 35°. 

Cet apport de chaleur est important car il permettra à l'oisillon de bien évoluer mais également de bien digérer.  Une température insuffisante est souvent cause de digestion trop lente pouvant aller jusqu'au bloquage de jabot, problème le plus grave pouvant entraîner la mort de l'oisillon.

Lorsque l'on fixe la température, il est important d'observer l'oisillon de manière à repérer un excès de chaleur.  Celui-ci en effet lorsqu'il a trop chaud respire le bec ouvert et a tendance à "tirer".  Il est alors impératif de descendre la t° car un excès de chaleur est nuisible au petit.

Au fur et à mesure que l'oisillon se plume la température devra être abaissée progressivement pour en arriver, une fois l'oisillon complètement plumé à ne plus apporter de supplément thermique.  A ce stade il pourra passer dans une petite cage où il apprendra alors à évoluer comme le font les oiseaux adultes.

 

2. Le nourrissage proprement dit.

Le matériel :

- un poëlon pour chauffer l'eau qui servira à la préparation de la pâtée.  La température de la pâtée est très importante pour assurer une bonne digestion par l'oisillon.

Elle doit se situer aux environs de 32°.  Elle ne doit pas non plus être trop chaude afin de ne pas brûler le jabot de l'oisillon.  Une bonne méthode de s'assurer de la bonne température, outre l'usage d'un thermomètre, consiste à verser une goutte de pâtée sur l'avant bras de manière à se rendre compte si la t° n'est pas trop élevée.

Afin de maintenir la pâtée bien chaude, je la maintiens au bain marie dans le poêlon ayant servi à la préparation de la pâtée.

- Un récipient de préparation de la pâtée dans lequel on verse la quantité d'eau à laquelle on ajoute la pâtée.  Personnellement j'ai opté pour un petit pot avec couvercle qui me permet de bien mélanger la pâtée et éviter ainsi les grumeaux.  On peut aussi opter pour l'usage d'un petit fouet mais à l'usage je trouve que j'ai plus vite des grumeaux et de plus la température de la pâtée descend rapidement.

- un thermomètre pour contrôler la t° de la pâtée.

- une seringue.  Personnellement j'utilise pour toutes les espèces des seringues de 1 ml, surtout au début du nourrissage car elles ont un débit moins rapide ce qui permet à l'oisillon d'apprendre à son aise le contact avec la seringue en étant pas gavé  trop rapidement.  Une fois le nourrissage bien au point par l'oisillon, le gabari de la seringue peut varier en fonction de l 'espèce nourrie . Pour les oiseaux de petit gabari tels les touis célestes ou perruches ondulées, je continue à la seringue de 1 ml; pour des calopsittes je recommanderait des seringue de 2 ml; pour des conures ayant un rythme d'absorption plus rapide, je recommenderait une contenance  de 5 ml;  pour des perroquets tels les gris du Gabon, on peut utiliser des seringues de 10 ml.

- du sopalin pour essuyer immédiatement tout débordement de pâtée hors du bec, mais également à mettre sous l'oisillon pour éviter qu'il ne glisse.

- de la pâtée de nourrissage - à ne pas confondre avec la pâtée grasse ou pâtée sèche qui elles sont pour les oiseaux qui mangent déjà d'eux-même.  On rencontre plusieurs marques sur le marché; Nutribirdt 21 ou 17, Kaytee.

Personnellement j'ai une nette préférence pour la kaytee qui se dilue bien et qui me donne de meilleurs résultats au niveau de la digestion et du développement de l'oisillon.  Ceci n'est qu'une idée personnelle et d'autres éleveurs préfèreront la nutribirdt.

 

Mode d'emploi proprement dit du nourrissage à la main.

Tout d'abord le point sur lequel j'insisterai en priorité est le sens du nourrissage.

Lorsque vous tenez l'oisillon face à vous, vous devez injecter la pâtée de votre droite vers votre gauche; si vous vous référez à l'oiseau la seringue se trouvera donc à la gauche de son bec - comme sur la photo.  Ceci est très important pour éviter les fausses déglutions toujours fatales chez l'oiseau.  En effet, au point de vue anatomique le conduit des voies respiratoires de l'oiseau se trouve à votre droite et celui des voies digestives se trouve à votre gauche - toujours en ayant l'oiseau face à vous.  En injectant de votre droite vers votre gauche la pâtée va dans le conduit digestif.

07 08 11 (7)

La quantité de pâtée est variable d'une espèce à l'autre et aussi en fonction de l'âge de l'oisillon. 

Une de règles veut que la quantité ne doit pas excéder 1/10 du poids de l'oiseau;  Personnellement je trouve cette théorie un peu exagérée car elle va de pair avec un nombre de repas supérieur en fonction de la vidange du jabot.

J'aurais tendance à dire que la quantité de pâtée doit être en fonction de l'oiseau certains étant plus vite arrivés à satiété que d'autres.  Il y a toutefois une quantité à ne pas dépasser même si l'oiseau réclame encore;  Cette quantité est déterminée par le remplissage du jabot qui doit s'arrêter juste en dessous de la base du cou.

Pour éviter toute saturation du jabot, vous devez vous arrêter juste avant que la pâtée n'arrive à la base du cou de l'oiseau

.EAM 1       EAM2

Fréquence des repas :

L'âge idéal pour débuter un nourrissage à la main se situe entre 2 et 3 semaines.  A cet âge l'oisillon a pu profiter du nourrissage des parents lui apportant un taux d'anticorps suffisant.  Parallèlement à ça, l'oisillon encore tout jeune acceptera plus facilement la seringue.  Au delà de 3 semaines, à moins que d'y être contraint pour une raison bien particulière telle abandon par les parents, il ne faut plus commencer à nourrir à la main car l'oisillon n'ayant pas été habitué risque de ne pas accepter la seringue ce qui risque de lui causer un stress inutile.

A trois semaines un oisillon doit avoir en moyenne 5 repas sur sa journée, répartis entre 6H00 du matin et 24H00 le soir ce qui laisse un interval de 3H30 entre les repas. 

La chose primordiale pour donner un repas à l'oiseau est que le jabot doit toujours être vide avant un nouveau repas.  Cet élément est fondamental car nourrir un oisillon n'ayant pas terminé la digestion du repas précédant peut conduire à un bloquage du jabot. 

Le nombre de repas diminue progressivement, au fur et à mesure que l'oisillon grandit et que le volume du jabot augmente. On compte en moyenne un repas en moins par semaine.  Cette règle n'est toutefois pas générale car c'est en fin de compte l'oisillon qui détermine le nombre de repas en fonction de la quantité ingérée et la vitesse de vidange du jabot.

La consistance de la pâtée : en général elle doit être un peu plus liquide lors des premiers nourrissages mais elle doit toutefois respecter les proportions recommandées par le fabriquant de pâtée. 

A titre d'exemple, pour la kaytée on compte deux volumes d'eau pour un volume de pâtée.

La pâtée doit avoir une consistance de pâte à crêpes.

Vers l'âge de 5 semaines on introduira les premières graines dans l'alimentation de l'oisillon, sous forme de milet.  On veillera aussi  à un apport vitaminé par une pâtée sèche ou grasse à base de fruits puis petit à petit on introduira fruits et légumes mixés puis hachés finement.

L'oisillon est sevré aux environs de 8 semaines;  Cet âge ne doit toutefois pas être pris au sens strict du terme en ce sens que certains oiseaux sont plus précoces ou plus tardifs que d'autres.  Personnellement je me base sur les réclamations de l'oisillon.  Tant que l'oisillon réclame c'est qu'il n'est pas prêt à quitter ses parents et donc je poursuis le nourrissage tout en stimulant l'oisillon vers les graines, fruits et légumes et pâtée en mélange que je leur donne.

Pour pouvoir assurer qu'un oisillon est sevré il faut qu'il mange seul mais aussi qu'il boive seul.  Pour l'initier à la boisson il suffit de présenter un peu d'eau et délicatement de tremper le bec de l'oiseau dans le liquide pour qu'il découvre le contact.  Une fois la découverte faite l'oisillon est en général tenté de boire.  Il faut parfois répéter plusieurs fois ce premier contact avec la boisson mais en général l'oiseau apprend vite.  Il faut toutefois tenir compte qu'un oiseau boit peu et donc il ne faut pas s'attendre à le voir boire souvent.  Les moments où l'oiseau boit le plus volontiers est généralement après avoir mangé ses graines.  Il est donc important de bien surveiller de manière à repérer quand il boit.

Il faut parallèlement bien observer le comportement de l'oisillon qui bien que sachant manger et boire peut encore réclamer la pâtée; dans ce cas là je continue à lui présenter la seringue le soir tout en diminuant progressivement la quantité donnée.  Petit à petit l'oisillon s'habitue et finit par ne plus réclamer.

 

 

 

Posté par sultane2911 à 05:48 - Commentaires [105] - Permalien [#]