Grisou était un jeune oisillon âgé de 5 semaines lorsque je l'ai eu pour élever à la main, mon amie ne pouvant s'en charger, fort occupée par un travail à temps plein.  Sachant qu'elle souhaitait que cet oisillon soit EAM je lui proposai de m'en charger.

Grisou arriva  à la maison le 07 août 2011.  Il n'était encore qu'une boule de duvet aux proportions dysharmonieuses, les pattes étant très grandes par rapport au reste du corps. Quelques ébauches de plumes étaient présentes au niveau de ce qui serait plus tard ses ailes.mais il avait déjà ce bon petit regard rempli de gentillesse.

C'était mon premier nourrissage de Gris du Gabon et bien que j'aie une expérience certaine en matière de nourrissage à la main, le fait de ne pas avoir de protocolle pour me guider était pour moi une lacune à laquelle je devais à tout prix remédier.

Un ami me renseigna un site anglais très précieux car très bien fait qui me servit de repère dans cette nouvelle expérience.qu'était le nourrissage d'un petit perroquet.  Pour ceux que cela pourrait intéresser le lien est le suivant : http://www.babygreys.co.uk/12-weeks.htm

Chaque jour commençait par la traditionnelle pesée de l'oiseau afin de déterminer la quantité de pâtée à donner.  Une fois mon tableau rempli je comparais avec le site et je me rendis compte que tout naturellement Grisou se situait dans la bonne moyenne ce qui me rassura   J'étais également en contact avec un éleveur chevronné de perroquets à qui je pouvais poser toutes les questions qui me venaient à la tête.

Je fis aussi connaissance durant cette période des futurs maîtres de Grisou, des gens charmands avec qui le courant passa immédiatement.  En effet, le monsieur s'était déjà bien documenté et me posa des questions tout à fait pertinentes, preuve que l'achat de Grisou n'était pas un acte irréfléchi ni capricieux.  Cela me rassura de savoir que ce petit serait bien dans sa nouvelle famille.  Durant la période du nourrissage je reçus d'autres visites de ces personnes qui venaient s'enquérir de l'état d'évolution de leur petit perroquet.  A chacun de leur passage nous discutions beaucoup et ils en profitaient pour faire un calin avant l'heure du sevrage complet.

La période du nourrissage fut aussi celle des apprentissages et de la socialisation..  Cet âge est en effet le meilleur moment pour apprendre à son oiseau à accepter de nombreuses choses qui sont il faut bien le dire tout à fait inhabituelles à l'état sauvage. 

Principaux apprentissages durant la socialisation

  1. acceptation des manipulations des ailes  est un bon élément lors des visites vétérinaires.  Elle permet également la mise en place du harnais
  2. Couché sur le dos  facilite également les visites vétérinaires et permet l'ajustement du harnais une fois mis en place - il facilite également la taille des ongles
  3. La mise en place du harnais : est toujours intéressante car, lorsque le temps est favorable permet  de promener son oiseau en toute sécurité
  4. la toilette : très importante pour l'oiseau donc plus on commence tôt et mieux celui-ci acceptera le contact de l'eau. .  Celle-ci sera éventuellement complétée par un séchage des plumes au sèche cheveux .  C'est également l'occasion de commencer le limage des ongles 
  5. le contact avec les autres humains : plus l'oiseau verra d'humains différents et plus il sera à l'aise en société.  Le mettre en cntact avec tous les âges, du jeune enfant aux personnes plus âgées mais aussi des deux sexes percus au timbre de la voix.

Tout se passa pour le mieux et Grisou se montra un oisillon modèle, très calme et serein.  Il me quitta le 26 septembre 2011.  Depuis j'ai régulièrement des nouvelles de lui;  ces personnes sont vraiment très satisfaites de leur petit protégé qui se montre à la fois très calme et très énergique ne ratant pas une occasion de partager de bons moments de jeux ou de tendres calins.

EVOLUTION D'UN GRIS DU GABON EN PHOTOS